PPI

Nouvelles

30 septembre

Journée nationale de la vérité et la réconciliation, PPI commémore le parcours cruel des enfants disparus, des survivants des pensionnats et de leurs communautés. La sensibilisation, l'éducation et l'action concrète sont les clés d'un Canada plus radieux pour tous.

29 septembre

Optimisez vos journées chargées avec CapIntel, un outil vous aidant à comparer le rendement d’un portefeuille de placement avec des solutions recommandées. Contactez l’équipe des ventes en gestion de patrimoine de PPI pour en savoir plus à ce sujet : #PPI

29 septembre

L’usage de psychédéliques pour traiter les maladies mentales n'a rien de nouveau. Mais comment le domaine de la santé mentale s’est-il vu transformé par cette approche en plein essor? Consultez l’article pour en savoir plus. #PPI #linterconnexionconseillers

27 septembre

La sécurité en ligne, c’est important. Le portail Bluesun Conseiller offre une messagerie sécurisée pour communiquer avec PPI de manière hautement sécuritaire et efficace. Pour en savoir plus sur Bluesun Conseiller, cliquez ici (accès conseiller requis) :

26 septembre

La nuit d’hier a marqué le début de Rosh Hashanah, un temps spécial pour célébrer le Nouvel An juif et penser à l’année passée. Chag sameach shana tova à nos conseillers juifs, personnel et collègues du secteur. Que l’année prochaine soit brillante, joyeuse et douce comme du miel

30 septembre

Journée nationale de la vérité et la réconciliation, PPI commémore le parcours cruel des enfants disparus, des survivants des pensionnats et de leurs communautés. La sensibilisation, l'éducation et l'action concrète sont les clés d'un Canada plus radieux pour tous.

29 septembre

Optimisez vos journées chargées avec CapIntel, un outil vous aidant à comparer le rendement d’un portefeuille de placement avec des solutions recommandées. Contactez l’équipe des ventes en gestion de patrimoine de PPI pour en savoir plus à ce sujet : #PPI

29 septembre

L’usage de psychédéliques pour traiter les maladies mentales n'a rien de nouveau. Mais comment le domaine de la santé mentale s’est-il vu transformé par cette approche en plein essor? Consultez l’article pour en savoir plus. #PPI #linterconnexionconseillers

27 septembre

La sécurité en ligne, c’est important. Le portail Bluesun Conseiller offre une messagerie sécurisée pour communiquer avec PPI de manière hautement sécuritaire et efficace. Pour en savoir plus sur Bluesun Conseiller, cliquez ici (accès conseiller requis) :

30 septembre

Journée nationale de la vérité et la réconciliation, PPI commémore le parcours cruel des enfants disparus, des survivants des pensionnats et de leurs communautés. La sensibilisation, l'éducation et l'action concrète sont les clés d'un Canada plus radieux pour tous.

29 septembre

Optimisez vos journées chargées avec CapIntel, un outil vous aidant à comparer le rendement d’un portefeuille de placement avec des solutions recommandées. Contactez l’équipe des ventes en gestion de patrimoine de PPI pour en savoir plus à ce sujet : #PPI

29 septembre

L’usage de psychédéliques pour traiter les maladies mentales n'a rien de nouveau. Mais comment le domaine de la santé mentale s’est-il vu transformé par cette approche en plein essor? Consultez l’article pour en savoir plus. #PPI #linterconnexionconseillers

27 septembre

La sécurité en ligne, c’est important. Le portail Bluesun Conseiller offre une messagerie sécurisée pour communiquer avec PPI de manière hautement sécuritaire et efficace. Pour en savoir plus sur Bluesun Conseiller, cliquez ici (accès conseiller requis) :

26 septembre

La nuit d’hier a marqué le début de Rosh Hashanah, un temps spécial pour célébrer le Nouvel An juif et penser à l’année passée. Chag sameach shana tova à nos conseillers juifs, personnel et collègues du secteur. Que l’année prochaine soit brillante, joyeuse et douce comme du miel

23 septembre

PPI est là pour faciliter la conformité! L’Assistant à la conformité de PPI sur la Boîte à outils directe offre des modèles de documents pour répondre aux exigences importantes liées aux déclarations des conseillers. Simplifiez-vous la vie (accès requis) :

23 septembre

Gens de la C.-B.! Contents de vous avoir vus au symposium d’automne : Retour vers le futur de PPI. Nous reprenons la route en octobre! Prochains arrêts : Edmonton et Ontario. Consultez notre calendrier et inscrivez-vous (accès conseiller requis) : #PPI

22 septembre

Les risques sont inévitables. Une maladie grave peut avoir de sérieuses conséquences financières. Présentez l’outil Renforcer votre filet de sécurité à vos clients, pour démontrer l’importance de l’assurance maladies graves lors de périodes difficiles.

21 septembre

Lorsqu’il est question de partage du patrimoine, la planification est la clé! Montrez cette vidéo à vos clients pour qu’ils constatent l’importance de la planification successorale avec un conseiller de confiance. #PPI #linterconnexionconseillers

20 septembre

Les logiciels des assureurs sont désormais à portée de main grâce à la nouvelle mise à jour de la Boîte à outils PPI directe. Cliquez ici pour en savoir plus (accès conseiller requis) : #PPI #BoîteàOutilsPPIDirecte

19 septembre

Vous devez transférer une police d’assurance vie détenue par une société? Consultez le Site de référence pour professionnels pour éviter une lourde facture fiscale. C’est ici! (accès conseiller requis) : #PPI #SRP #planificationsuccessorale

16 septembre

Merci de votre accueil chaleureux, Halifax. Hier, PPI était à Halifax pour le symposium d’automne : Retour vers le futur de PPI. Nous n’avons pas fini (prochain arrêt, la C.-B.!), consultez notre calendrier et inscrivez-vous (accès conseiller requis): #PPI

15 septembre

Conservez-vous vos souvenirs en ligne? Qu’arrivera-t-il à nos précieux souvenirs quand nous ne serons plus là? Consultez ce guide STEP pour savoir configurer vos comptes numériques et parler à votre famille de la sauvegarde de ces moments spéciaux : #PPI

14 septembre

Hier, PPI a donné le coup d’envoi au symposium d’automne : Retour vers le futur à St. John’s! C’était un moment magique et nous sommes impatients de vous voir en personne. Consultez le calendrier du symposium et inscrivez-vous (accès conseiller requis) :

14 septembre

Avez-vous des clients qui auraient besoin d'un peu d'aide pour établir un budget familial complet ? Recommandez le calculateur de flux de trésorerie ! #PPI #linterconnexionconseillers

13 septembre

Faites de Votre Interconnexion votre arme secrète! Ce site personnalisé vous permet d’envoyer du contenu opportun à vos clients actuels et potentiels, afin de les informer et de nouer de solides liens. Inscrivez-vous maintenant (accès conseiller requis) :

12 septembre

Incendie, accident d’auto, maladie : vos clients ont-ils ce qu’il faut pour gérer ces risques? La présentation Les ponts où l’on se hasarde de la Boîte à outils directe peut leur montre l’importance de l’assurance maladies graves. Accès conseiller requis :

9 septembre

Le 15 septembre, nous serons à Halifax pour le symposium d’automne : Retour vers le futur de PPI. Au programme : nouveaux outils, technologies et concepts de vente qui propulseront vos affaires. Inscrivez-vous ici (accès conseiller requis) : #PPI

8 septembre

PPI veut propulser votre entreprise dans la Stratosphère et plus loin encore grâce à sa gamme d’outils technologiques d’assurance et de gestion de patrimoine. Cliquez pour explorer : #PPI #solutionsdassurance

8 septembre

Le 13 septembre, nous donnerons le coup d’envoi du symposium d’automne : Retour vers le futur de PPI à St. John’s sur la côte Est! Joignez-vous à nous en présentiel pour cet événement. Inscrivez-vous dès maintenant! Accès conseiller requis : #PPI

Articles récents

L’évolution du monde des traitements de la santé mentale

29 septembre 2022

Il ne s’agit ni d’une approbation ni d’un conseil sur le traitement de la santé mentale. Il va sans dire qu’une bonne santé mentale est essentielle à la santé et au bien-être. En sélection des risques, une déclaration d’antécédents confirmés ou même suspectés de dépression ou d’affections connexes suscite une attention particulière, et les possibilités d’assurance peuvent aller de taux standard à des surprimes, voire à l’absence de toute offre, lorsque le risque est jugé trop élevé pour être accepté. Les traitements de la dépression, des troubles bipolaires, de la schizophrénie ou d’autres affections du spectre de la santé mentale, ne cessent d’évoluer. L’utilisation de substances psychédéliques dans le cadre d’un traitement constitue une nouvelle approche, mais les substances naturelles qui induisent un état hallucinatoire existent depuis des millénaires. On pense notamment au cannabis, maintenant légal au Canada, au pavot à opium et à l’ayahuasca par exemple, cette dernière étant le produit de l’infusion d’une vigne ou d’un arbuste particulier que l’on trouve couramment en Amérique du Sud (1). Le premier hallucinogène synthétique, le diéthylamide de l’acide lysergique (LSD), a été créé en 1938. Initialement considéré comme un médicament contre la douleur, ses propriétés hallucinatoires ont été découvertes quelques années plus tard (2). Il existe une école de pensée selon laquelle cette catégorie de substances présenterait un risque de dépendance moins important que celui observé chez les consommateurs de tabac et même d’alcool, ce qui justifierait la poursuite d’études visant à en faire une ressource thérapeutique légitime. L’utilisation des psychédéliques, illégale dans la plupart des pays, a longtemps été limitée à des fins récréatives, voire de renouveau spirituel. L’émergence de cette classe de drogues pour traiter ou même améliorer une santé mentale déjà bonne est un domaine qui reste à explorer. Une meilleure compréhension des aspects multifactoriels de la santé mentale et de l’impact de ces drogues sur notre cerveau continue de mettre en lumière des aspects où l’incompréhension et l’ignorance prédominaient auparavant. Prenons l’exemple d’une étude portant sur 19 patients souffrant de dépression résistante au traitement. Au moyen de l’IRM fonctionnelle (IRMf) permettant de visualiser le cerveau, une diminution des symptômes dépressifs a été observée chez tous les patients après une semaine et chez près de la moitié d’entre eux après cinq semaines de consommation de psilocybine (« champignons magiques »). L’IRMf a montré une diminution du flux sanguin cérébral dans les zones du cerveau où une réduction du flux est corrélée à une diminution des symptômes dépressifs (3). Éventuellement, dans un monde où la compréhension et la déstigmatisation des maladies mentales ne cessent de croître, ces agents hallucinogènes pourraient devenir des traitements de santé mentale reconnus. Restez à l’affût pour en savoir plus. Wikipedia. Ayahuasca. Wikipedia.org. History.com Editors. LSD. History.com. 21 août 2018. Carhart-Harris et all. Psilocybin for treatment-resistant depression: fMRI-measured brain mechanisms. National Library of Medicine. 13 octobre 2017.
continue reading

INFOclip – Protection de votre patrimoine

21 septembre 2022

Au cours de leur vie, vos clients ont travaillé et ont réussi à accumuler un patrimoine composé d’épargne enregistrée et non enregistrée, de biens immobiliers et peut-être même d’une entreprise. À leur décès, ils souhaitent en transmettre la plus grande partie possible à leurs proches ou à un organisme de bienfaisance de leur choix. C’est tout à leur honneur. Toutefois, dans les faits, si vos clients ne planifient pas correctement leur succession, le gouvernement pourrait mettre la main sur une grande partie de leur patrimoine sous forme d’impôts ou celui-ci pourrait être partagé entre les héritiers d’une manière contraire à leurs souhaits. Alors, que faire pour que leur patrimoine soit partagé selon ce qu’ils avaient prévu? C’est là qu’une bonne planification successorale se révèle essentielle. Regardez cette vidéo, puis partagez-la avec vos clients afin de leur montrer l’importance d’une bonne planification successorale avec un conseiller de confiance, c’est-à-dire vous! Sur le même sujet, lisez et faites connaître l’article intitulé Protection du patrimoine de votre client. Si vous avez des questions sur la planification successorale, n’hésitez pas à communiquer avec le centre de collaboration PPI de votre région.
continue reading

Flux de trésorerie

14 septembre 2022

Avez-vous des clients qui auraient besoin d’un peu d’aide pour établir un budget familial complet ? Recommandez le calculateur de flux de trésorerie !
continue reading

Les oublis sains : choses à retenir

7 septembre 2022

Les tarificateurs constatent un nombre sans précédent de cas de déclin cognitif suspecté ou confirmé, un résultat inévitable du vieillissement de notre population. Si le déclin cognitif peut se manifester par la dégradation ou la perte d’un certain nombre de fonctions comme l’apprentissage, le langage ou les capacités d’attention complexes, la perte apparente de la mémoire constitue la plainte la plus courante. Même dans les cas où la perte de mémoire n’a pas eu d’incidence importante sur la vie quotidienne, un doute de trouble neurocognitif léger (TNL) suffit pour que la proposition d’assurance soit rejetée. Mais qu’en est-il de l’aspect négatif de la mémoire, notamment que nous pouvons nous souvenir de trop de choses ou utiliser notre mémoire d’une manière qui n’est pas saine? Comment cela fonctionne-t-il et existe-t-il un nom pour cette affection? Voyons la question de plus près. Tout d’abord, un petit mot sur la mécanique du cerveau. Le cerveau humain nous permet de conserver des souvenirs dans l’hippocampe, situé dans le lobe temporal médian. Considérez-le comme le disque dur pour votre bloc mémoire. Le cortex frontal de notre cerveau nous permet d’accéder à ces souvenirs. Il s’agit de la commande « Ouvrir »; un peu comme lorsque nous accédons à un document enregistré sur le disque dur de notre ordinateur. Ces zones du cerveau permettent non seulement de retrouver les souvenirs, mais aussi de les cultiver en les taillant, les enlevant et les reproduisant. De la même manière qu’un jardinier procède pour cultiver des fleurs ou des légumes sains. Un exemple d’élagage et de reproduction pourrait être une information dans notre mémoire qui est effacée et remplacée, puis reproduite au moyen d’une information plus raisonnable ou utile. C’est le mécanisme qui permet de construire un esprit logique. Un exemple de mémoire malsaine est le trouble de stress post-traumatique (TSPT). Dans le cas du TSPT, l’incapacité d’oublier après un événement traumatique crée un déséquilibre entre la mémoire et l’oubli. Il en résulte des rappels chroniques et souvent quotidiens du traumatisme qui se manifestent par des pensées intrusives et une incapacité à dormir. Ils peuvent être déclenchés par des choses comme des bruits forts. Une gêne mineure pour la plupart des gens devient un rappel dévastateur et régulier du traumatisme pour les personnes souffrant du TSPT. Plus récemment et plus près de nous, la pandémie de COVID-19 a été un événement traumatisant pour la plupart d’entre nous. Elle permet d’observer la façon dont nous nous souvenons des faits concernant le virus, le coût en vies humaines et en familles dans le monde entier et les efforts nécessaires pour surmonter les défis d’une pandémie. C’est l’aspect positif de la mémoire. L’oubli sain est le lâcher-prise des peurs que nous avons accumulées au cours des deux dernières années. Dans un essai rédigé à l’occasion du deuxième anniversaire de la pandémie, le Dr Scott Small, neuroscientifique, écrit qu’un certain degré d’oubli émotionnel nous permet de vivre cette période et d’aller de l’avant (1). La plupart des gens savent bien gérer ce qu’il faut oublier et le moment d’oublier. L’essai est aussi un rappel à mieux comprendre et à aider ceux qui ne peuvent pas toujours oublier ce qu’il vaut mieux oublier. Que devez-vous retenir en tant que conseiller? La connaissance, l’intuition et la compréhension permettent de prendre des décisions en matière de sélection des risques mieux informées. Small, Scott. We Will Forget Much of the Pandemic. That’s a Good Thing(en anglais seulement). Le New York Times. 9 mars 2022.
continue reading

Mois national de sensibilisation à l’assurance vie

31 août 2022

Saviez-vous que septembre est le mois national de sensibilisation à l’assurance vie? C’est le moment idéal pour communiquer avec vos clients actuels et potentiels afin d’évaluer leur couverture d’assurance et déterminer si elle répond toujours à leurs besoins. Un bon point de départ consiste à évaluer la situation actuelle de vos clients. Les besoins de vos clients évoluent au cours de leur vie. Voici quelques questions que vous pouvez poser : Quels changements sont survenus dans votre vie depuis que vous avez souscrit cette assurance, ou depuis notre dernière révision? Renseignez-vous sur les prêts hypothécaires, les nouveaux prêts, les changements touchant l’emploi ou les revenus, les fonds d’éducation, les régimes de retraite et toute autre obligation financière afin de vous assurer que vos clients disposent de la couverture appropriée. La nature de vos besoins a-t-elle changé? Le montant d’assurance dont un client a besoin peut être semblable à celui qu’il possède déjà, mais ses obligations peuvent être passées de temporaires à permanentes. Par conséquent, une modification de la couverture pourrait être pertinente. Avez-vous effectué une planification testamentaire? Quels sont vos espoirs et vos rêves à l’égard de vos héritiers? Les besoins d’assurance peuvent être liés à la distribution du patrimoine. Quels que soient les besoins de vos clients en matière d’assurance vie, plusieurs choix s’offrent à eux. Tandis que le froid s’installe et que nous nous préparons pour les longs mois d’hiver, prenez le temps de discuter avec vos clients et de vous assurer qu’ils détiennent la couverture appropriée pour leurs besoins actuels et futurs. À l’occasion du mois national de sensibilisation à l’assurance vie, partagez l’article destiné aux clients afin d’inviter vos clients actuels et potentiels à se poser les bonnes questions. Si vous cherchez du contenu traitant de sujets semblables, lisez et transmettez les articles suivants : Solutions d’assurance pour aujourd’hui et demain et Assurance temporaire – Ce dont votre client doit tenir compte au renouvellement. De plus, l’excellent outil Explorez vos options d’assurance vie de PPI peut aider vos clients à comprendre les différents types d’assurance et à choisir ce qui leur convient le mieux.
continue reading

L’inflation, les taux d’intérêt et les placements de vos clients

24 août 2022

Ces derniers temps, nous avons tous remarqué que notre solde bancaire était moins élevé qu’à l’habitude. Entre le coût de l’essence et de l’épicerie et le coût de la vie en général, il est indéniable que tout est beaucoup plus cher. Vos clients voudront peut-être savoir pourquoi. Bien que l’« inflation » représente la réponse courte, nous creuserons un peu plus le sujet afin de comprendre les raisons pour lesquelles l’inflation a lieu et son incidence sur les taux d’intérêt et les placements de vos clients. Taux d’intérêt et inflation L’inflation se définit comme l’augmentation générale et progressive des prix des biens et des services dans une économie. Lorsque les prix augmentent, chaque unité monétaire permet d’acheter moins de biens et de services. La politique monétaire vise à stabiliser le taux d’inflation au sein d’une économie en contrôlant la quantité d’argent injecté dans le système économique et la fixation des taux. Lorsque les taux d’intérêt sont bas, l’argent est bon marché. Les particuliers emprunteront davantage pour dépenser et investir, tandis que les entreprises le feront afin d’investir dans la croissance de leurs activités, de restructurer leurs dettes actuelles et de racheter des actions. En fait, un rachat d’actions peut entraîner l’augmentation du prix de ces dernières. Quand l’argent est bon marché, les sociétés bien établies empruntent pour racheter leurs propres actions sur le marché libre. De ce fait, elles réduisent le nombre d’actions disponibles et augmentent la valeur de chaque action restante, mais la capitalisation boursière reste la même. Par contre, lorsque les taux d’intérêt sont élevés, les particuliers empruntent moins et épargnent davantage. Les entreprises font de même et investissent moins dans la croissance de leurs activités. C’est pourquoi des taux d’intérêt faibles stimulent l’économie et la croissance, tandis que des taux d’intérêt élevés étouffent la croissance et stabilisent (ou contractent) l’économie. Vous vous demandez peut-être pourquoi les taux d’intérêt augmentent s’ils favorisent la croissance lorsqu’ils sont bas. La réponse? L’inflation. Plus l’argent est bon marché, plus il y en a en circulation, ce qui se traduit par une réduction du pouvoir d’achat. Plus il y a d’argent dans une économie, moins cet argent a de valeur. Si nous maintenons des taux d’intérêt faibles pour stimuler l’économie, nous pouvons perdre le contrôle sur l’inflation. Si nous maintenons des taux élevés pour freiner l’inflation, nous étouffons la croissance. Il s’agit d’un équilibre délicat et d’une bataille constante entre les taux d’intérêt et l’inflation. Voici un exemple : si un taux d’intérêt est, par exemple, de 5 %, mais que l’inflation est de 3 %, le taux d’intérêt réel n’est que de 2 % (5-3=2). Le taux réel cherche à rationaliser le coût de l’argent et la hausse des prix. Voyons les choses sous un autre angle : supposons qu’avec 100 $, vous pouvez acheter 100 pommes à votre client. Supposons maintenant qu’il n’y a aucune inflation et que votre client a investi les 100 $ à un taux d’intérêt de 5 % pendant un an. À la fin de l’année, les 100 $ sont devenus 105 $, et votre client a maintenant la capacité d’acheter 105 pommes plutôt que 100. Examinons maintenant la même situation, mais supposons que le prix des pommes subit une inflation de 5 %. Les 100 $ investis à 5 % pendant un an donneront toujours 105 $ à la fin de l’année. Mais si le prix des pommes a augmenté de 5 %, donc de 1,00 $ à 1,05 $, votre client pourra acheter seulement 100 pommes. L’argent en tant que tel a connu une croissance de 5 % (de 100 à 105), mais votre client ne peut pas acheter plus de pommes à la fin de l’année, car leur prix a également augmenté. Nous pouvons ainsi constater que l’inflation réduit le pouvoir d’achat. Ainsi, l’objectif de la banque centrale, par l’intermédiaire de la politique monétaire et budgétaire, est de viser un taux réel qui favorise la croissance tout en maintenant l’inflation sous contrôle. Que signifie l’inflation pour le marché boursier? D’une manière générale, le marché boursier peut être divisé en deux catégories : valeur et croissance. Les actions de croissance sont généralement celles de nouvelles entreprises à croissance rapide qui ne sont peut-être pas encore rentables. Ces entreprises ont besoin de liquidités pour se développer, mais il devient plus difficile d’en obtenir lorsque le coût d’emprunt augmente. Une action de valeur est une action d’une entreprise dont les flux de trésorerie actuels sont importants et qui n’emprunte pas dans le but de se développer autant qu’une société en croissance. Lorsque l’on calcule la valeur d’une action au moyen de la méthode des flux de trésorerie actualisés (en période d’augmentation des taux), les actions de croissance sont davantage touchées que les actions de valeur. C’est pourquoi les actions technologiques et de croissance se sont effondrées ces derniers mois (du T4 2021 au T1 2022), et les actions de valeur comme les entreprises d’énergie, d’infrastructures et d’assurance et les banques ont remonté la pente. De plus, les banques et les compagnies d’assurance bénéficient de l’augmentation de la marge de taux d’intérêt – l’écart entre ce qu’elles paient pour les dépôts et ce qu’elles gagnent en les investissant. Avec la hausse des taux, cet écart pourrait augmenter, en théorie. Que signifie l’inflation pour le marché obligataire? Encore une fois, de façon générale, l’inflation peut avoir une incidence négative sur les obligations et les autres placements à revenu fixe. La méthode pour évaluer la valeur d’une obligation (semblable à celle des flux de trésorerie actualisés discutée précédemment) consiste à actualiser les flux de trésorerie au taux en vigueur. Lorsque les taux augmentent, le prix des obligations diminue. Il existe donc une relation inverse entre le prix d’une obligation et son rendement. Une autre façon de voir les choses : quand les taux d’intérêt augmentent, les paiements d’intérêt provenant de titres à revenu fixe sont moins concurrentiels que les nouvelles obligations au taux plus élevé, de sorte que le prix des obligations existantes au taux précédent, moins élevé, diminue. Lorsque l’inflation augmente, les taux doivent aussi augmenter. Lorsque les taux augmentent, les obligations existantes perdent de la valeur. Gardez à l’esprit que les renseignements contenus dans le présent article sont abordés d’un point de vue théorique. De nombreuses variables entrent en jeu, et les titres ne se comportent pas tous de la même façon. L’objectif consiste à illustrer des concepts dans un vase clos, et non à recommander un titre ou une catégorie d’actif en particulier ni de garantir le rendement ou le comportement d’une catégorie d’actif ou d’un titre dans une économie ou un marché donné. Comme toujours, le meilleur conseil est de bâtir un portefeuille hautement diversifié en fonction de la tolérance au risque et de l’horizon de placement de votre client afin de l’aider à obtenir le rendement souhaité. En demandant l’avis d’un conseiller, les épargnants peuvent explorer et gérer les effets des hauts et des bas du marché, qu’il s’agisse d’une hausse de l’inflation, de conflits politiques, de guerres, de sanctions, etc., et se concentrer sur leurs objectifs financiers. Vous avez des questions ? Contactez votre centre de collaboration PPI local.
continue reading

Profiter des histoires des autres : c’est celle de Bett

17 août 2022

Tout le monde aime les histoires qui se terminent bien, même si elles comportent des tragédies et des disputes familiales. Mais qu’une histoire se termine bien ou non, quand un être cher décède, cela a assurément une incidence sur les relations familiales. C’est vrai dans les films, comme dans la vraie vie. Vous jouez un rôle essentiel pour encourager vos clients à élaborer un plan successoral judicieux pour atténuer les conséquences négatives (au lieu de les accroître) de leur décès sur les relations familiales. Il vous faudra sans cesse insister sur l’importance d’une planification successorale adéquate. Partagez l’histoire de Bett avec vos clients pour les aider à comprendre et à se souvenir de l’importance de documenter et de communiquer leurs dernières intentions. Pour obtenir plus de renseignements sur la planification successorale et la documentation de vos dernières intentions, regardez notre courte vidéo de La série SMART TALK : Planification et rédaction d’un testament et lisez notre précédent article La contestation du bénéficiaire. Vous avez des questions ? Contactez votre centre de collaboration PPI local.
continue reading

INFOclip – Comprendre l’assurance temporaire

10 août 2022

Vous savez à quel point l’assurance est importante pour vos clients – elle leur offre la tranquillité d’esprit en sachant que leurs obligations financières seront remplies en cas d’invalidité, de maladie ou même de décès. Mais connaissent-ils les nombreux avantages de l’assurance temporaire pour aujourd’hui et pour demain? Nous avons réalisé cette petite vidéo pour que vous puissiez la transmettre à vos clients. Elle traite de toutes les notions de base de l’assurance temporaire. C’est un excellent moyen d’amorcer une conversation avec vos clients sur l’assurance temporaire, qui permet non seulement de couvrir des dépenses à court terme liées notamment à un prêt hypothécaire, aux études d’un enfant ou au remplacement d’un revenu, mais qui constitue également une excellente sécurité pour le futur, lorsque les obligations financières se complexifient. Regardez cette vidéo, puis transmettez-la à vos clients pour amorcer ces conversations importantes! Vous pouvez également lire les articles Assurance temporaire – Ce dont votre client doit tenir compte au renouvellement et Solutions d’assurance pour aujourd’hui et demain, puis les transmettre à vos clients. Si vous avez des questions sur l’assurance temporaire, ou sur toute autre solution d’assurance vie, n’hésitez pas à communiquer avec le bureau de PPI de votre région.
continue reading

Plus d'articles

Équilibre entre le travail et la vie privée : Faire basculer l’échelle de mortalité

3 août 2022

Précédemment, dans ce blogue, il a été question de l’incidence du stress physique et émotionnel sur le cœur humain. Cette fois-ci, nous allons parler des raisons pour lesquelles le maintien d’un bon équilibre entre l’engagement envers notre travail et l’importance que nous accordons à notre vie privée est une affirmation de la vie et une nécessité pour sauver des vies. Reculons d’abord au début des années 1990, lorsque des chercheurs japonais ont commencé à étudier le phénomène de décès subits de personnes d’âge moyen apparemment en bonne santé, et à en rendre compte. Le terme inventé alors pour nommer la cause du décès dans ce groupe était « karoshi », qui signifie décès par surmenage. Le point commun entre ces personnes décédées, c’était de longues semaines de travail en continu, d’au moins 60 heures et bien souvent davantage. Ce qui était troublant, c’était que les causes de décès étaient souvent les mêmes : maladie cardiaque, accident vasculaire cérébral ou suicide (1). Plus récemment, peut-être en raison de la pandémie et d’un ensemble grandissant de connaissances de plus en plus difficile à ignorer, on a constaté un regain d’intérêt pour le fardeau et les conséquences d’une vie professionnelle excessive. Selon une publication conjointe de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l’Organisation internationale du Travail (OIT) parue en 2021, près de 400 000 personnes sont décédées des suites d’un accident vasculaire cérébral et près de 350 000 des suites d’une maladie cardiaque en raison de semaines de travail en continu de 55 heures et plus. Entre 2000 et 2016, ce chiffre a augmenté de 42 % dans le cas des maladies cardiaques, et de 19 % dans le cas des accidents vasculaires cérébraux (2). Ces groupes étaient composés à 72 % d’hommes, et la présence de ceux-ci étant plus importante au sein des travailleurs de 60 ans et plus. Des études connexes montrent que les troubles mentaux touchent les plus jeunes, surtout ceux dans la vingtaine (3). Que peut-on faire pour endiguer cette tendance inquiétante? Au Japon, une loi a été adoptée pour limiter le nombre d’heures supplémentaires mensuelles. Les critiques affirment que le seuil des heures supplémentaires autorisées est encore trop élevé et que la loi n’est pas rigoureusement appliquée. Au Canada, de plus en plus d’employeurs sont sensibles à l’équilibre entre le travail et la vie privée et croient qu’il est nécessaire au maintien d’une main-d’œuvre en santé. Il existe une école de pensée selon laquelle notre société est physiquement fatiguée, et une croyance sous-jacente selon laquelle la réussite professionnelle requiert que nous nous rendions à la limite de l’épuisement professionnel. L’accent est davantage mis sur la qualité du sommeil en tant que fondement d’une bonne santé. La promotion d’un bon sommeil continue de gagner du terrain, en plus de celle d’une bonne alimentation, de l’exercice physique et d’une intégration sociale positive (4). Il est clair que le travail acharné est plus satisfaisant lorsque l’on sait quand s’arrêter. Hunt, Ellen. Wired. Japan’s karoshi culture was a warning: we didn’t listen. co.uk. 6 février 2021. Organisation mondiale de la Santé. Les longues heures de travail augmentent la mortalité liée aux maladies cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux : OMS, OIT. who.int/fr/. 17 mai 2021. Takahashi, Mayasa. Sociomedical problems of overwork-related deaths and disorders in Japan. National Library of Medicine. 22 janvier 2019. Tollin, Lisa. Arianna Huffington shares the secret to her success: Sleep. com. 5 juin 2017.
continue reading

Ce que vous devez savoir sur les plateformes de médias sociaux

27 juillet 2022

En tant que conseiller prospère, vous souhaitez promouvoir votre entreprise en ligne et continuer d’assurer sa croissance – un choix des plus judicieux! Cependant, les plateformes de médias sociaux sont très nombreuses, et il peut être difficile de savoir laquelle vous convient le mieux, à vous et à votre entreprise. Bien qu’elles diffèrent légèrement les unes des autres, elles sont toutes d’excellents outils modernes de marketing et, si vous faites quelques recherches, vous pourrez déterminer laquelle (ou lesquelles!) répond le mieux à vos besoins. La LIMRA a publié une étude dans laquelle elle demandait à des personnes de la génération Y (également appelées les millénariaux) avec qui elles communiqueraient pour obtenir des conseils financiers. Son constat : plus de 90 % des personnes interrogées ont répondu qu’elles ne solliciteraient PAS de conseils financiers auprès des conseillers de leurs parents, car ils « ne sont pas pertinents » (1). Aïe! Mais qu’est-ce que cela signifie, être « pertinent »? Eh bien, si vous voulez attirer la prochaine génération de clients, vous devez aller là où elle se trouve : sur les médias sociaux. De même, lorsqu’on leur a demandé d’évaluer l’importance des plateformes de médias sociaux, les millénariaux et la génération X ont manifesté une nette préférence pour Facebook (no 1), LinkedIn (no 2) et YouTube (no 3) (2). Jetons maintenant un coup d’œil à quelques-unes des plateformes les plus populaires, notamment LinkedIn, Facebook, Instagram, Twitter et YouTube. LinkedIn est une plateforme de médias sociaux professionnelle interentreprises, ce qui signifie que vous avez plus de chances d’y trouver des clients, des collaborateurs et des partenaires d’affaires. Si vous voulez prendre contact avec d’autres professionnels de l’industrie ou des centres d’influence pendant vos séances de réseautage, LinkedIn peut être une excellente option. Les utilisateurs de cette plateforme ne s’en servent pas pour trouver un conseiller, mais bien pour en apprendre davantage sur leur secteur, établir de nouvelles relations professionnelles et trouver de nouvelles possibilités de carrière. YouTube est tout aussi formidable. C’est une plateforme unique, car il s’agit d’un moteur de recherche et non d’un réseau social. Vous pouvez donc l’utiliser pour faciliter la consultation de votre contenu durable (c’est-à-dire les renseignements qui demeureront pertinents longtemps), aujourd’hui comme demain. Il faut aussi mentionner que LinkedIn et YouTube sont des exemples de sites dont les capacités et les utilisateurs sont différents. Il est important pour les professionnels de la finance de déterminer quelles plateformes de médias sociaux conviennent le mieux à leur style personnel et à leur public cible. Il est également essentiel de comprendre que les évaluations dans les médias sociaux constituent une forme moderne de recommandation. Si votre entreprise se situe sur le marché grand public, les plateformes comme Facebook, Instagram et Twitter hébergent probablement déjà votre clientèle idéale. Alors, allez-y, commencez à tisser des liens. Quel est le message à retenir? Les clients potentiels font des recherches sur vous avant même de vous rencontrer. Vous devez donc avoir une présence en ligne afin d’être là où ils sont! De plus, étant donné que les clients à la recherche d’un conseiller financier sont de plus en plus jeunes, les médias sociaux sont rapidement devenus un outil de marketing et de communication important pour les professionnels de la finance. Nous avons passé en revue les cinq principales plateformes de médias sociaux, mais ce ne sont pas les seuls outils de marketing direct que vous pouvez utiliser pour promouvoir votre entreprise. En voici d’autres qui pourraient vous intéresser. Les balados gagnent en popularité. Les gens écoutent, regardent et diffusent de plus en plus. Leur conception exige un peu plus de temps, mais si vous êtes prêt à y consacrer des efforts, ils peuvent être un bon choix pour transmettre votre message. Les blogues et les bulletins électroniques ne sont pas disparus. Ces outils vous permettent de contrôler ce que votre public voit, d’analyser les données et de savoir combien de personnes ont vu et ouvert votre message ou passé du temps sur les contenus que vous avez publiés. Vous pouvez également y promouvoir votre entreprise et vos services plus efficacement auprès d’un public qui vous connaît, vous apprécie et vous fait confiance. Les webinaires et les séances de formation en ligne en direct sont très populaires. Les gens sont heureux de pouvoir y participer sans avoir à quitter leur domicile. Les événements virtuels vous permettent de cibler des personnes d’autres régions qui ne pourraient normalement pas participer en personne en raison de problèmes de déplacements, d’un manque de disponibilité, etc. Les groupes Facebook vous permettent d’entretenir votre relation avec votre communauté et d’échanger individuellement avec ses membres. Ils vous permettent également de bien cerner votre public cible afin de personnaliser votre message et de susciter l’engagement actif d’un plus grand nombre de vos clients idéaux. Vous connaissez probablement les centres d’influence comme les avocats, les comptables, les courtiers hypothécaires, etc. Mais saviez-vous que vous pouvez également trouver des centres d’influence et des influenceurs sur les plateformes de marketing modernes? Ce sont des personnes ayant un public semblable au vôtre, ou qui se compose de votre clientèle idéale. N’ayez pas peur de chercher au-delà des partenaires d’affaires habituels et assurez-vous de nouer des liens. Même s’il ne s’agit pas d’une plateforme de marketing à strictement parler, le bon vieux bouche-à-oreille n’a pas perdu de sa pertinence, et il est sans doute encore plus important aujourd’hui que par le passé. Dans un monde aussi saturé d’information, les gens se tournent vers leurs amis, leur famille et leurs connaissances en ligne pour trouver des entreprises, des services et des professionnels en qui ils peuvent avoir confiance. Ils se fient principalement à la preuve sociale. Les plateformes de marketing modernes font qu’il est plus facile de trouver et de participer à des rencontres et à des événements de réseautage. Les échanges en face à face demeurent primordiaux, et les plateformes de médias sociaux facilitent la recherche de ces événements afin de communiquer avec les clients actuels et potentiels et les influenceurs. Pour trouver d’autres articles qui pourront vous aider à renforcer votre présence sur les médias sociaux, lisez Les liens créés grâce au marketing direct, c’est bien plus que du réseautage social. Si vous avez des questions ou si vous avez besoin d’un coup de main pour établir votre stratégie de marketing, communiquez avec le centre de collaboration PPI de votre région. LIMRA.com LIMRA.com
continue reading

Croissance des économies

20 juillet 2022

La capacité de notre calculateur « croissance des économies » de l’épargne à comparer deux stratégies d’épargne peut être utile lors des discussions avec vos clients sur ce qu’ils doivent faire de leurs liquidités excédentaires.  Vos clients peuvent également l’utiliser pour voir l’impact d’une augmentation de leur épargne, même minime. Parcourez cet outil polyvalent ou partagez-le avec vos clients pour stimuler votre prochaine discussion sur les finances.
continue reading

Préservez les souvenirs de vos clients avec l’aide de STEP

13 juillet 2022

Les souvenirs de notre vie méritent d’être pris en considération tout autant que notre héritage financier. Avez-vous pris le temps de parler à vos clients de la façon dont ils peuvent protéger leurs comptes de médias sociaux et leurs biens numériques? La plupart des plateformes de médias sociaux comportent des modalités qui préservent la confidentialité de ces comptes pour des raisons de sécurité et qui rendent difficile, voire impossible, pour les membres de la famille de récupérer ces comptes après le décès de leurs proches. La bonne nouvelle, c’est que les fournisseurs de médias sociaux ont mis en place des outils qui permettent à vos clients de décider à l’avance comment ils souhaitent que leurs proches accèdent à ces comptes lorsqu’ils ne seront plus là. STEP (Society of Trust and Estate Practitioners) a simplifié le processus pour que votre client puisse sauvegarder et transmettre ses souvenirs aux générations futures en fournissant des guides utiles pour l’aider à mettre à jour les paramètres de ses comptes et à entamer des conversations avec sa famille et ses amis sur l’importance de préserver ces souvenirs numériques. Veillez à transmettre ces guides à vos clients : STEP : How to set up your digital accounts so that your loved ones can access them if you’re not able to (en anglais seulement) STEP : It’s good to talk (about your digital assets) (en anglais seulement) Pour en savoir plus sur les biens numériques, lisez notre précédent article : Protéger les biens numériques de votre client et regardez notre courte vidéo de la série SMART TALK : Les biens numériques, puis transmettez les versions adaptées aux clients avec vos clients. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec le bureau de PPI de votre région. Nous sommes là pour vous aider!
continue reading

INFOclip – Protection hypothécaire

6 juillet 2022

Votre client est-il propriétaire d’une maison? Détient-il une protection hypothécaire et pourrait-il continuer à rembourser son prêt hypothécaire si le revenu de son ménage diminuait considérablement? Pour de nombreux Canadiens, l’achat d’une maison est une étape importante de la vie qui apporte à la fois une joie immense et une grande responsabilité financière. Malheureusement, les événements imprévus de la vie, comme une invalidité, la maladie et même le décès d’un soutien financier, peuvent rendre le paiement d’un prêt hypothécaire beaucoup plus difficile, surtout si votre client n’a pas la protection nécessaire pour sécuriser le revenu de sa famille. Transmettez cette vidéo à vos clients pour leur montrer comment la souscription d’une assurance individuelle par l’intermédiaire d’un conseiller de confiance (comme vous!) peut leur offrir, à eux et à leur famille, la tranquillité d’esprit, ainsi que la protection et la souplesse dont ils ont besoin pour continuer à effectuer leurs paiements hypothécaires pendant les périodes difficiles.
continue reading

Les liens créés grâce au marketing direct, c’est bien plus que du réseautage social

29 juin 2022

Finies ces lettres modèles et ces séries d’appels à froid qui, avouons-le, grugeaient beaucoup de temps et n’arrivaient pas vraiment à attirer l’attention de vos clients. Les médias sociaux ont changé notre façon de nous promouvoir et de mener nos affaires, avec de meilleurs résultats et à un coût bien moindre. Alors, pourquoi se joindre à la fête des médias sociaux et apprendre à produire un effet en adoptant le marketing direct? Le marketing direct – De quoi s’agit-il et que pouvez-vous en tirer? L’un des types de marketing les plus importants, le marketing direct, utilise les outils des médias sociaux pour mobiliser et aiguillonner directement la personne avec laquelle vous communiquez de sorte à susciter une réponse immédiate. Le monde virtuel ou sociomédiatique est appelé à évoluer et à s’étendre continûment. Aussi, si vous ne profitez pas du marketing moderne, vous vous privez sans doute d’un moyen rapide, économique et efficace d’atteindre vos clients, de nouer des relations, d’instaurer la confiance et de faire fructifier votre entreprise – à raison de quelques clics sur vos médias sociaux. Les avantages du marketing direct Quels sont donc certains des avantages de ce type de marketing? Haussez la notoriété de votre marque. Si vous avez une entreprise, vous avez une marque. Si vous êtes un conseiller indépendant, c’est VOUS qui êtes votre marque. Rappelez-vous que votre marque ne se résume pas à un logo, à des touches de couleurs et à une grande affiche sur un bâtiment. C’est vous qui en êtes le visage. Humanisez votre marque ou votre secteur d’activité. Certains clients hésitent à travailler avec de grandes entreprises, mais le marketing moderne vous permet d’humaniser votre marque et de tisser un lien humain. Faites la promotion de votre contenu. Le marketing direct vous permet de promouvoir du contenu qui peut s’avérer extrêmement efficace pour commercialiser votre entreprise et réaliser des ventes. Il vous permet de diffuser votre message, de joindre de nouvelles personnes, de parler à vos clients actuels, de faire connaître votre valeur et de promouvoir les services que vous fournissez. Mobilisez votre public. Ce marketing vous permet de dialoguer avec vos clients ou votre public, ce qui peut renforcer les relations et la confiance. Apprenez à connaître vos clients. Le marketing direct peut également vous aider à mieux connaître vos clients afin de comprendre plus finement leurs besoins, leurs désirs, leurs centres d’intérêt, leurs craintes, leurs objectifs, puis de leur offrir exactement ce qu’ils recherchent et de bâtir ainsi une clientèle satisfaite. Ciblez votre publicité. Ce marketing facilite la publicité ciblée. Vous pouvez pousser la précision jusqu’à viser des domaines, des centres d’intérêt, des données démographiques et des secteurs d’activité particuliers, entre autres. Et à quoi vous sert la publicité directe? À augmenter vos ventes! Imposez-vous comme leader d’opinion. Le marketing direct vous permet d’imposer votre marque en tant que maître à penser. Aussi, il vous aide à vous distinguer comme personne innovante, garante d’un niveau de service supérieur à celui de ses concurrents, et même spécialisée auprès de certaines clientèles, le tout servant à instaurer la confiance. Imposez-vous à leur esprit. Un autre avantage, c’est de s’imprimer dans leurs pensées. Vous voulez être la première personne à qui votre client pense lorsque ses amis sur les médias sociaux lui demandent des recommandations pour leur planification financière. Forgez des partenariats avec des influenceurs pour accroître votre auditoire. Le marketing direct vous permet de vous associer à des partenaires influenceurs et d’élargir votre public. Ce pourrait être une personne de votre secteur qui mène déjà l’opinion, qui a fidélisé un large public et qui exerce beaucoup d’emprise. Pour les conseillers, il peut s’agir d’avocats, de comptables, de partenaires de recommandation, de courtiers hypothécaires, et ainsi de suite. Songez aux personnes qui ont un public semblable au vôtre, qui peuvent aider vos adeptes comme vous pouvez aider les leurs. Multipliez vos visiteurs sur le Web. Le marketing direct peut vous aider à hausser l’achalandage de votre site Web, surtout si vous vos pages ou votre blogue proposent régulièrement du contenu nouveau et intéressant. Stimulez vos ventes et générez de nouvelles pistes. Comme autre avantage, et non le moindre, le marketing direct peut vous ouvrir des pistes de vente. Voilà une façon de générer des clients potentiels avec authenticité et confiance, et de forger des relations véritables à long terme. Le marketing direct d’aujourd’hui consiste à fournir de la valeur et à créer des relations, à parfaire des liens de connaissance, d’appréciation et de confiance qui peuvent transformer un client potentiel en un client important (et même en un adepte!). Après tout, les médias sociaux sont là pour de bon, alors assurez-vous d’ÊTRE PRÉSENTS là où sont vos clients afin de pouvoir continuer à mobiliser votre public, à établir la confiance et à fournir de la valeur. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le marketing direct et la façon d’optimiser vos affaires grâce à cet outil de commercialisation moderne, veuillez communiquer avec le bureau de PPI de votre région.
continue reading

L’argent durera-t-il?

8 juin 2022

Aidez vos clients à calculer et à comparer des scénarios pour savoir combien de temps leur épargne durera lorsqu’ils commenceront à l’utiliser comme revenu. Partagez avec eux dès aujourd’hui le calculateur « L’argent durera-t-il? ». Et, pour un examen plus complet des flux de trésorerie optimisés du revenu de retraite de vos clients et des comparaisons des stratégies de retrait, utilisez l’outil Cascades mis à la disposition des conseillers PPI par l’intermédiaire de la suite d’outils Stratosphère.
continue reading

Assurance vie détenue par une société et désignation de bénéficiaires

1 juin 2022

Un grand nombre de vos clients propriétaires d’entreprises possèdent une assurance vie détenue par l’entreprise, ce qui en soi leur offre un excellent moyen, fiscalement avantageux, d’atteindre leurs objectifs de planification successorale et de planification de la relève. Toutefois, pour éviter des conséquences fiscales fâcheuses, il est essentiel de vérifier qui sont les bénéficiaires des polices détenues par une entreprise. Lorsque la société est la titulaire du contrat d’assurance vie et en paie les primes, la société (ou une filiale de celle-ci) doit être la bénéficiaire de l’assurance vie, et non les membres de la famille ou les héritiers de l’actionnaire. Pourquoi? Et bien, lorsque les fonds de la société servent à fournir des avantages personnels à un actionnaire et aux membres de sa famille, cela constitue un avantage imposable pour l’actionnaire, et la société ne peut pas déduire cet avantage. Il en résulte une double imposition pour votre client! C’est exactement ce qui s’est produit devant la Cour canadienne de l’impôt dans le récent dossier Harding contre Sa Majesté la Reine. Puisque la société possédait des contrats d’assurance vie sur M. Harding (l’unique actionnaire), mais que les bénéficiaires étaient la conjointe et les enfants de M. Harding, il a été déterminé qu’il s’agissait d’un avantage pour l’actionnaire. Cette façon de planifier n’est pas du tout judicieuse. M. Harding a tenté de faire valoir qu’il ne savait pas qui étaient les bénéficiaires et qu’il n’avait aucune intention de conférer un avantage. Comme il fallait s’y attendre, l’Agence du revenu du Canada et le tribunal n’ont pas considéré ces motifs comme des arguments valables et ont déterminé que les primes payées pour l’assurance vie constituaient un avantage pour l’actionnaire. Le dossier Harding est un bon rappel de ce qu’il ne faut pas faire dans le cas d’une assurance vie détenue par une société, ainsi que de l’importance de revoir avec vos clients les bénéficiaires désignés d’une assurance vie détenue par une société. Afin d’en savoir plus sur ce sujet et sur la façon de structurer efficacement l’assurance vie détenue par une société, lisez l’article de Glenn Stephens, vice-président, Services de planification, Conseils PPI, publié dans le magazine Forum Harding Case – A ruling on beneficiaries and corporate life insurance policies (seulement en anglais), qui se trouve dans le Site de référence pour professionnels (accès conseiller requis). Si vous avez des questions concernant la planification fiscale et successorale, veuillez communiquer avec le bureau de PPI de votre région.
continue reading

Les grands succès de nos blogues sur les placements pour vos clients

25 mai 2022

Les placements : voilà un excellent moyen d’épargner une partie de son argent durement gagné pour la retraite et pour assurer sa sécurité financière future. PPI a rédigé de nombreux articles sur les placements que vous pouvez faire découvrir à vos clients. Nous avons fait quelques recherches afin de trouver les trois articles les plus populaires de 2021. Jetez-y un coup d’œil ci-dessous, et envisagez de transmettre à vos clients actuels et potentiels les versions qui leur sont destinées. Le pouvoir des intérêts composés pour votre client – Qu’est-ce que l’intérêt composé et comment peut-il aider vos clients à tirer le maximum de leur argent durement gagné? Grâce aux dépôts mensuels préautorisés, petit montant deviendra grand! N’oubliez pas de transmettre cet article destiné aux clients! Les fonds distincts – protégez votre client de la volatilité du marché – Les marchés volatils ne sont rien de nouveau. En fait, ils sont en constante évolution. Mais si votre client est un épargnant ou qu’il approche de la retraite, cette instabilité peut lui occasionner beaucoup de stress. Découvrez pourquoi les fonds distincts peuvent constituer une bonne solution dans un marché incertain. N’oubliez pas de transmettre cet article destiné aux clients! Comparaison : CELI, REER ou les deux. Quel est le meilleur choix pour votre client? – Le CELI et le REER représentent d’excellentes options de placement, mais lequel conviendra le mieux à votre client? Apprenez-en un peu plus sur les particularités de chacun afin de déterminer lequel répondra le mieux à ses besoins. N’oubliez pas de transmettre cet article destiné aux clients! Si vous souhaitez en savoir plus sur ces sujets, veuillez communiquer avec le bureau de PPI de votre région. Nous sommes là pour vous aider à faire croître vos affaires!
continue reading

Les références – un aspect essentiel de votre stratégie de croissance

18 mai 2022

Selon le célèbre auteur américain William S. Burroughs, lorsqu’on arrête de croître, on commence à mourir. Même si cette idée peut s’appliquer à de nombreux aspects de la vie, elle se révèle particulièrement pertinente dans le secteur de l’assurance. Chaque conseiller est unique. La diversité de vos compétences, approches et attitudes permet à chacun de vous de bâtir une entreprise qui vous ressemble. Toutefois, la grande majorité des meilleurs conseillers sur le marché ont en commun certaines pratiques, l’une des plus importantes d’entre elles étant la mise en place d’un processus de référence efficace. La plupart des conseillers s’entendent pour dire que la recherche de nouveaux clients fait partie des plus grandes difficultés du métier. Il peut s’avérer ardu de trouver quelqu’un qui soit prêt à discuter. Si l’on ajoute les règles entourant la Liste nationale de numéros de télécommunication exclus (LNNTE), les restrictions en matière de confidentialité et même la stigmatisation sociale liée au secteur de l’assurance, on se demande parfois comment un conseiller peut réussir à faire croître ses affaires. Le plus surprenant, c’est que de nombreux conseillers travaillent très fort pour obtenir de nouveaux clients, mais ne parviennent pas à tirer parti de ces relations pour en acquérir davantage, et ce, en déployant beaucoup moins d’efforts. Les références font l’objet d’inquiétudes pour bon nombre de conseillers, car ils croient que le fait de demander des références rend les clients mal à l’aise. Les conseillers peuvent aussi avoir l’impression d’agir comme des vendeurs et craindre que cela nuise à leur nouvelle relation avec un client. Tout bon conseiller tentera d’éviter de compromettre une relation de confiance qui est en train de s’établir. Toutes ces préoccupations sont tout à fait légitimes et compréhensibles. Il peut sembler un peu cavalier de sortir un stylo et de demander à un nouveau client d’inscrire le nom de personnes avec qui vous pourriez communiquer pour effectuer une nouvelle vente. Nous voulons traiter les clients avec dignité et respect, et cette approche plutôt archaïque n’est pas toujours idéale. Que faire, alors? Comme il a été mentionné précédemment, presque tous les meilleurs conseillers adoptent une stratégie de référence qui fonctionne pour eux. Cependant, ce qui fonctionne pour une personne ne fonctionnera pas nécessairement pour une autre. Même si vous pouvez étudier les stratégies que les autres utilisent, vous devrez trouver quelque chose qui vous convient. Il existe une approche assez subtile qui, même si elle ne procure pas de résultats immédiats, peut s’avérer très efficace au fil du temps. Une fois que vous avez acquis un nouveau client, peut-être après l’établissement de la première police, commencez à faire allusion à votre intérêt d’obtenir des références. Confirmez d’abord que vous et votre client avez accompli un important travail ensemble et assurez-vous que ce dernier reconnaît la valeur de votre relation. Ensuite, mentionnez que vous êtes en train de bâtir votre entreprise et que vous recherchez activement de nouveaux clients. Dites-lui de ne pas hésiter à parler de vous s’il rencontre une personne qui, selon lui, pourrait tirer parti de vos services à l’avenir. Il est possible que vous n’obteniez pas beaucoup de noms à la suite de cette première conversation. Il est encore tôt, et le client ne vous connaît pas assez pour déterminer si vous méritez d’être recommandé à ses amis, à sa famille ou à ses collègues de travail. Vous avez bien sûr fait du bon travail ensemble, mais votre relation est encore récente. Allez-vous continuer à offrir un bon service et de bons conseils? Tiendrez-vous vos promesses? Aura-t-il des nouvelles de vous maintenant que la transaction est conclue? Ce sont toutes des questions pertinentes auxquelles votre client devra trouver des réponses avant de vous considérer comme un conseiller de confiance. La vérité est que vous devrez continuer à offrir un excellent service. Cela semble simple, mais vous devez tenir vos promesses et continuer à démontrer votre valeur et votre dévouement. Vient ensuite le temps de passer à la prochaine étape. À la première rencontre de suivi avec votre nouveau client, généralement 12 mois plus tard, réaffirmez votre volonté de faire croître vos affaires. À ce stade, de réelles références pourraient faire surface. Continuez d’utiliser cette approche chaque année jusqu’à ce que vous n’ayez plus besoin de nouveaux clients. Si vous continuez à prouver votre valeur en tant que professionnel, les clients se sentiront plus à l’aise de vous recommander à d’autres personnes et votre liste de clients s’allongera. Il existe de nombreuses méthodes visant à obtenir des références de la part de votre clientèle, et personne ne peut déterminer laquelle fonctionnera le mieux pour vous. Cependant, que vous optiez pour l’approche décrite plus haut ou pour quelque chose de complètement différent, vous ne devriez pas rester les bras croisés. L’équipe de vente PPI se fera un plaisir de vous aider à trouver des moyens d’intégrer un processus de référence à vos activités. Nous voulons vous aider à travailler plus intelligemment (et non plus fort). Enfin, lorsque vous envisagez d’adopter un processus de référence, gardez ceci en tête : si vous ne faites rien, il n’arrivera rien!
continue reading

INFOclip : La valeur des conseils

11 mai 2022

Vous connaissez l’industrie sur le bout des doigts – vous êtes un pro! Dans les faits, personne n’est aussi bien placé que vous pour procurer à vos clients des conseils judicieux, actualisés et détaillés en matière de planification financière. De nombreux clients potentiels continuent tout de même de chercher des réponses à leurs questions financières en ligne ou pire encore, ils se découragent et les mettent de côté. Nous sommes là pour vous aider grâce à cette courte vidéo qui présente les nombreux avantages de faire affaire avec un conseiller professionnel comme vous. Assurez-vous de la transmettre à vos clients potentiels dès aujourd’hui afin de leur montrer l’importance de vos conseils et les aider à atteindre leurs objectifs financiers actuels et futurs.
continue reading

Renforcer le filet de sécurité de votre client grâce à l’assurance maladies graves

4 mai 2022

Les risques sont inévitables et dans votre métier, vous y pensez tout le temps – après tout, votre spécialité est de construire le filet de sécurité dont vos clients ont besoin pour se protéger des conséquences financières associées. L’outil Renforcer votre filet de sécurité vous permettra de donner à vos clients une idée du risque et de l’impact économique d’une maladie grave et de leur montrer comment vous pouvez les aider à compléter leur portefeuille d’assurance avec une assurance maladies graves. Partagez-le avec vos clients ou utilisez-le pour appuyer votre prochaine consultation sur l’assurance maladies graves.
continue reading

Articles récents

L’évolution du monde des traitements de la santé mentale

29 septembre 2022

Il ne s’agit ni d’une approbation ni d’un conseil sur le traitement de la santé mentale. Il va sans dire qu’une bonne santé mentale est essentielle à la santé et au bien-être. En sélection des risques, une déclaration d’antécédents confirmés ou même suspectés de dépression ou d’affections connexes suscite une attention particulière, et les possibilités d’assurance peuvent aller de taux standard à des surprimes, voire à l’absence de toute offre, lorsque le risque est jugé trop élevé pour être accepté. Les traitements de la dépression, des troubles bipolaires, de la schizophrénie ou d’autres affections du spectre de la santé mentale, ne cessent d’évoluer. L’utilisation de substances psychédéliques dans le cadre d’un traitement constitue une nouvelle approche, mais les substances naturelles qui induisent un état hallucinatoire existent depuis des millénaires. On pense notamment au cannabis, maintenant légal au Canada, au pavot à opium et à l’ayahuasca par exemple, cette dernière étant le produit de l’infusion d’une vigne ou d’un arbuste particulier que l’on trouve couramment en Amérique du Sud (1). Le premier hallucinogène synthétique, le diéthylamide de l’acide lysergique (LSD), a été créé en 1938. Initialement considéré comme un médicament contre la douleur, ses propriétés hallucinatoires ont été découvertes quelques années plus tard (2). Il existe une école de pensée selon laquelle cette catégorie de substances présenterait un risque de dépendance moins important que celui observé chez les consommateurs de tabac et même d’alcool, ce qui justifierait la poursuite d’études visant à en faire une ressource thérapeutique légitime. L’utilisation des psychédéliques, illégale dans la plupart des pays, a longtemps été limitée à des fins récréatives, voire de renouveau spirituel. L’émergence de cette classe de drogues pour traiter ou même améliorer une santé mentale déjà bonne est un domaine qui reste à explorer. Une meilleure compréhension des aspects multifactoriels de la santé mentale et de l’impact de ces drogues sur notre cerveau continue de mettre en lumière des aspects où l’incompréhension et l’ignorance prédominaient auparavant. Prenons l’exemple d’une étude portant sur 19 patients souffrant de dépression résistante au traitement. Au moyen de l’IRM fonctionnelle (IRMf) permettant de visualiser le cerveau, une diminution des symptômes dépressifs a été observée chez tous les patients après une semaine et chez près de la moitié d’entre eux après cinq semaines de consommation de psilocybine (« champignons magiques »). L’IRMf a montré une diminution du flux sanguin cérébral dans les zones du cerveau où une réduction du flux est corrélée à une diminution des symptômes dépressifs (3). Éventuellement, dans un monde où la compréhension et la déstigmatisation des maladies mentales ne cessent de croître, ces agents hallucinogènes pourraient devenir des traitements de santé mentale reconnus. Restez à l’affût pour en savoir plus. Wikipedia. Ayahuasca. Wikipedia.org. History.com Editors. LSD. History.com. 21 août 2018. Carhart-Harris et all. Psilocybin for treatment-resistant depression: fMRI-measured brain mechanisms. National Library of Medicine. 13 octobre 2017.
continue reading

INFOclip – Protection de votre patrimoine

21 septembre 2022

Au cours de leur vie, vos clients ont travaillé et ont réussi à accumuler un patrimoine composé d’épargne enregistrée et non enregistrée, de biens immobiliers et peut-être même d’une entreprise. À leur décès, ils souhaitent en transmettre la plus grande partie possible à leurs proches ou à un organisme de bienfaisance de leur choix. C’est tout à leur honneur. Toutefois, dans les faits, si vos clients ne planifient pas correctement leur succession, le gouvernement pourrait mettre la main sur une grande partie de leur patrimoine sous forme d’impôts ou celui-ci pourrait être partagé entre les héritiers d’une manière contraire à leurs souhaits. Alors, que faire pour que leur patrimoine soit partagé selon ce qu’ils avaient prévu? C’est là qu’une bonne planification successorale se révèle essentielle. Regardez cette vidéo, puis partagez-la avec vos clients afin de leur montrer l’importance d’une bonne planification successorale avec un conseiller de confiance, c’est-à-dire vous! Sur le même sujet, lisez et faites connaître l’article intitulé Protection du patrimoine de votre client. Si vous avez des questions sur la planification successorale, n’hésitez pas à communiquer avec le centre de collaboration PPI de votre région.
continue reading

Flux de trésorerie

14 septembre 2022

Avez-vous des clients qui auraient besoin d’un peu d’aide pour établir un budget familial complet ? Recommandez le calculateur de flux de trésorerie !
continue reading

Les oublis sains : choses à retenir

7 septembre 2022

Les tarificateurs constatent un nombre sans précédent de cas de déclin cognitif suspecté ou confirmé, un résultat inévitable du vieillissement de notre population. Si le déclin cognitif peut se manifester par la dégradation ou la perte d’un certain nombre de fonctions comme l’apprentissage, le langage ou les capacités d’attention complexes, la perte apparente de la mémoire constitue la plainte la plus courante. Même dans les cas où la perte de mémoire n’a pas eu d’incidence importante sur la vie quotidienne, un doute de trouble neurocognitif léger (TNL) suffit pour que la proposition d’assurance soit rejetée. Mais qu’en est-il de l’aspect négatif de la mémoire, notamment que nous pouvons nous souvenir de trop de choses ou utiliser notre mémoire d’une manière qui n’est pas saine? Comment cela fonctionne-t-il et existe-t-il un nom pour cette affection? Voyons la question de plus près. Tout d’abord, un petit mot sur la mécanique du cerveau. Le cerveau humain nous permet de conserver des souvenirs dans l’hippocampe, situé dans le lobe temporal médian. Considérez-le comme le disque dur pour votre bloc mémoire. Le cortex frontal de notre cerveau nous permet d’accéder à ces souvenirs. Il s’agit de la commande « Ouvrir »; un peu comme lorsque nous accédons à un document enregistré sur le disque dur de notre ordinateur. Ces zones du cerveau permettent non seulement de retrouver les souvenirs, mais aussi de les cultiver en les taillant, les enlevant et les reproduisant. De la même manière qu’un jardinier procède pour cultiver des fleurs ou des légumes sains. Un exemple d’élagage et de reproduction pourrait être une information dans notre mémoire qui est effacée et remplacée, puis reproduite au moyen d’une information plus raisonnable ou utile. C’est le mécanisme qui permet de construire un esprit logique. Un exemple de mémoire malsaine est le trouble de stress post-traumatique (TSPT). Dans le cas du TSPT, l’incapacité d’oublier après un événement traumatique crée un déséquilibre entre la mémoire et l’oubli. Il en résulte des rappels chroniques et souvent quotidiens du traumatisme qui se manifestent par des pensées intrusives et une incapacité à dormir. Ils peuvent être déclenchés par des choses comme des bruits forts. Une gêne mineure pour la plupart des gens devient un rappel dévastateur et régulier du traumatisme pour les personnes souffrant du TSPT. Plus récemment et plus près de nous, la pandémie de COVID-19 a été un événement traumatisant pour la plupart d’entre nous. Elle permet d’observer la façon dont nous nous souvenons des faits concernant le virus, le coût en vies humaines et en familles dans le monde entier et les efforts nécessaires pour surmonter les défis d’une pandémie. C’est l’aspect positif de la mémoire. L’oubli sain est le lâcher-prise des peurs que nous avons accumulées au cours des deux dernières années. Dans un essai rédigé à l’occasion du deuxième anniversaire de la pandémie, le Dr Scott Small, neuroscientifique, écrit qu’un certain degré d’oubli émotionnel nous permet de vivre cette période et d’aller de l’avant (1). La plupart des gens savent bien gérer ce qu’il faut oublier et le moment d’oublier. L’essai est aussi un rappel à mieux comprendre et à aider ceux qui ne peuvent pas toujours oublier ce qu’il vaut mieux oublier. Que devez-vous retenir en tant que conseiller? La connaissance, l’intuition et la compréhension permettent de prendre des décisions en matière de sélection des risques mieux informées. Small, Scott. We Will Forget Much of the Pandemic. That’s a Good Thing(en anglais seulement). Le New York Times. 9 mars 2022.
continue reading

Mois national de sensibilisation à l’assurance vie

31 août 2022

Saviez-vous que septembre est le mois national de sensibilisation à l’assurance vie? C’est le moment idéal pour communiquer avec vos clients actuels et potentiels afin d’évaluer leur couverture d’assurance et déterminer si elle répond toujours à leurs besoins. Un bon point de départ consiste à évaluer la situation actuelle de vos clients. Les besoins de vos clients évoluent au cours de leur vie. Voici quelques questions que vous pouvez poser : Quels changements sont survenus dans votre vie depuis que vous avez souscrit cette assurance, ou depuis notre dernière révision? Renseignez-vous sur les prêts hypothécaires, les nouveaux prêts, les changements touchant l’emploi ou les revenus, les fonds d’éducation, les régimes de retraite et toute autre obligation financière afin de vous assurer que vos clients disposent de la couverture appropriée. La nature de vos besoins a-t-elle changé? Le montant d’assurance dont un client a besoin peut être semblable à celui qu’il possède déjà, mais ses obligations peuvent être passées de temporaires à permanentes. Par conséquent, une modification de la couverture pourrait être pertinente. Avez-vous effectué une planification testamentaire? Quels sont vos espoirs et vos rêves à l’égard de vos héritiers? Les besoins d’assurance peuvent être liés à la distribution du patrimoine. Quels que soient les besoins de vos clients en matière d’assurance vie, plusieurs choix s’offrent à eux. Tandis que le froid s’installe et que nous nous préparons pour les longs mois d’hiver, prenez le temps de discuter avec vos clients et de vous assurer qu’ils détiennent la couverture appropriée pour leurs besoins actuels et futurs. À l’occasion du mois national de sensibilisation à l’assurance vie, partagez l’article destiné aux clients afin d’inviter vos clients actuels et potentiels à se poser les bonnes questions. Si vous cherchez du contenu traitant de sujets semblables, lisez et transmettez les articles suivants : Solutions d’assurance pour aujourd’hui et demain et Assurance temporaire – Ce dont votre client doit tenir compte au renouvellement. De plus, l’excellent outil Explorez vos options d’assurance vie de PPI peut aider vos clients à comprendre les différents types d’assurance et à choisir ce qui leur convient le mieux.
continue reading

L’inflation, les taux d’intérêt et les placements de vos clients

24 août 2022

Ces derniers temps, nous avons tous remarqué que notre solde bancaire était moins élevé qu’à l’habitude. Entre le coût de l’essence et de l’épicerie et le coût de la vie en général, il est indéniable que tout est beaucoup plus cher. Vos clients voudront peut-être savoir pourquoi. Bien que l’« inflation » représente la réponse courte, nous creuserons un peu plus le sujet afin de comprendre les raisons pour lesquelles l’inflation a lieu et son incidence sur les taux d’intérêt et les placements de vos clients. Taux d’intérêt et inflation L’inflation se définit comme l’augmentation générale et progressive des prix des biens et des services dans une économie. Lorsque les prix augmentent, chaque unité monétaire permet d’acheter moins de biens et de services. La politique monétaire vise à stabiliser le taux d’inflation au sein d’une économie en contrôlant la quantité d’argent injecté dans le système économique et la fixation des taux. Lorsque les taux d’intérêt sont bas, l’argent est bon marché. Les particuliers emprunteront davantage pour dépenser et investir, tandis que les entreprises le feront afin d’investir dans la croissance de leurs activités, de restructurer leurs dettes actuelles et de racheter des actions. En fait, un rachat d’actions peut entraîner l’augmentation du prix de ces dernières. Quand l’argent est bon marché, les sociétés bien établies empruntent pour racheter leurs propres actions sur le marché libre. De ce fait, elles réduisent le nombre d’actions disponibles et augmentent la valeur de chaque action restante, mais la capitalisation boursière reste la même. Par contre, lorsque les taux d’intérêt sont élevés, les particuliers empruntent moins et épargnent davantage. Les entreprises font de même et investissent moins dans la croissance de leurs activités. C’est pourquoi des taux d’intérêt faibles stimulent l’économie et la croissance, tandis que des taux d’intérêt élevés étouffent la croissance et stabilisent (ou contractent) l’économie. Vous vous demandez peut-être pourquoi les taux d’intérêt augmentent s’ils favorisent la croissance lorsqu’ils sont bas. La réponse? L’inflation. Plus l’argent est bon marché, plus il y en a en circulation, ce qui se traduit par une réduction du pouvoir d’achat. Plus il y a d’argent dans une économie, moins cet argent a de valeur. Si nous maintenons des taux d’intérêt faibles pour stimuler l’économie, nous pouvons perdre le contrôle sur l’inflation. Si nous maintenons des taux élevés pour freiner l’inflation, nous étouffons la croissance. Il s’agit d’un équilibre délicat et d’une bataille constante entre les taux d’intérêt et l’inflation. Voici un exemple : si un taux d’intérêt est, par exemple, de 5 %, mais que l’inflation est de 3 %, le taux d’intérêt réel n’est que de 2 % (5-3=2). Le taux réel cherche à rationaliser le coût de l’argent et la hausse des prix. Voyons les choses sous un autre angle : supposons qu’avec 100 $, vous pouvez acheter 100 pommes à votre client. Supposons maintenant qu’il n’y a aucune inflation et que votre client a investi les 100 $ à un taux d’intérêt de 5 % pendant un an. À la fin de l’année, les 100 $ sont devenus 105 $, et votre client a maintenant la capacité d’acheter 105 pommes plutôt que 100. Examinons maintenant la même situation, mais supposons que le prix des pommes subit une inflation de 5 %. Les 100 $ investis à 5 % pendant un an donneront toujours 105 $ à la fin de l’année. Mais si le prix des pommes a augmenté de 5 %, donc de 1,00 $ à 1,05 $, votre client pourra acheter seulement 100 pommes. L’argent en tant que tel a connu une croissance de 5 % (de 100 à 105), mais votre client ne peut pas acheter plus de pommes à la fin de l’année, car leur prix a également augmenté. Nous pouvons ainsi constater que l’inflation réduit le pouvoir d’achat. Ainsi, l’objectif de la banque centrale, par l’intermédiaire de la politique monétaire et budgétaire, est de viser un taux réel qui favorise la croissance tout en maintenant l’inflation sous contrôle. Que signifie l’inflation pour le marché boursier? D’une manière générale, le marché boursier peut être divisé en deux catégories : valeur et croissance. Les actions de croissance sont généralement celles de nouvelles entreprises à croissance rapide qui ne sont peut-être pas encore rentables. Ces entreprises ont besoin de liquidités pour se développer, mais il devient plus difficile d’en obtenir lorsque le coût d’emprunt augmente. Une action de valeur est une action d’une entreprise dont les flux de trésorerie actuels sont importants et qui n’emprunte pas dans le but de se développer autant qu’une société en croissance. Lorsque l’on calcule la valeur d’une action au moyen de la méthode des flux de trésorerie actualisés (en période d’augmentation des taux), les actions de croissance sont davantage touchées que les actions de valeur. C’est pourquoi les actions technologiques et de croissance se sont effondrées ces derniers mois (du T4 2021 au T1 2022), et les actions de valeur comme les entreprises d’énergie, d’infrastructures et d’assurance et les banques ont remonté la pente. De plus, les banques et les compagnies d’assurance bénéficient de l’augmentation de la marge de taux d’intérêt – l’écart entre ce qu’elles paient pour les dépôts et ce qu’elles gagnent en les investissant. Avec la hausse des taux, cet écart pourrait augmenter, en théorie. Que signifie l’inflation pour le marché obligataire? Encore une fois, de façon générale, l’inflation peut avoir une incidence négative sur les obligations et les autres placements à revenu fixe. La méthode pour évaluer la valeur d’une obligation (semblable à celle des flux de trésorerie actualisés discutée précédemment) consiste à actualiser les flux de trésorerie au taux en vigueur. Lorsque les taux augmentent, le prix des obligations diminue. Il existe donc une relation inverse entre le prix d’une obligation et son rendement. Une autre façon de voir les choses : quand les taux d’intérêt augmentent, les paiements d’intérêt provenant de titres à revenu fixe sont moins concurrentiels que les nouvelles obligations au taux plus élevé, de sorte que le prix des obligations existantes au taux précédent, moins élevé, diminue. Lorsque l’inflation augmente, les taux doivent aussi augmenter. Lorsque les taux augmentent, les obligations existantes perdent de la valeur. Gardez à l’esprit que les renseignements contenus dans le présent article sont abordés d’un point de vue théorique. De nombreuses variables entrent en jeu, et les titres ne se comportent pas tous de la même façon. L’objectif consiste à illustrer des concepts dans un vase clos, et non à recommander un titre ou une catégorie d’actif en particulier ni de garantir le rendement ou le comportement d’une catégorie d’actif ou d’un titre dans une économie ou un marché donné. Comme toujours, le meilleur conseil est de bâtir un portefeuille hautement diversifié en fonction de la tolérance au risque et de l’horizon de placement de votre client afin de l’aider à obtenir le rendement souhaité. En demandant l’avis d’un conseiller, les épargnants peuvent explorer et gérer les effets des hauts et des bas du marché, qu’il s’agisse d’une hausse de l’inflation, de conflits politiques, de guerres, de sanctions, etc., et se concentrer sur leurs objectifs financiers. Vous avez des questions ? Contactez votre centre de collaboration PPI local.
continue reading

Plus d'articles

Profiter des histoires des autres : c’est celle de Bett

17 août 2022

Tout le monde aime les histoires qui se terminent bien, même si elles comportent des tragédies et des disputes familiales. Mais qu’une histoire se termine bien ou non, quand un être cher décède, cela a assurément une incidence sur les relations familiales. C’est vrai dans les films, comme dans la vraie vie. Vous jouez un rôle essentiel pour encourager vos clients à élaborer un plan successoral judicieux pour atténuer les conséquences négatives (au lieu de les accroître) de leur décès sur les relations familiales. Il vous faudra sans cesse insister sur l’importance d’une planification successorale adéquate. Partagez l’histoire de Bett avec vos clients pour les aider à comprendre et à se souvenir de l’importance de documenter et de communiquer leurs dernières intentions. Pour obtenir plus de renseignements sur la planification successorale et la documentation de vos dernières intentions, regardez notre courte vidéo de La série SMART TALK : Planification et rédaction d’un testament et lisez notre précédent article La contestation du bénéficiaire. Vous avez des questions ? Contactez votre centre de collaboration PPI local.
continue reading

INFOclip – Comprendre l’assurance temporaire

10 août 2022

Vous savez à quel point l’assurance est importante pour vos clients – elle leur offre la tranquillité d’esprit en sachant que leurs obligations financières seront remplies en cas d’invalidité, de maladie ou même de décès. Mais connaissent-ils les nombreux avantages de l’assurance temporaire pour aujourd’hui et pour demain? Nous avons réalisé cette petite vidéo pour que vous puissiez la transmettre à vos clients. Elle traite de toutes les notions de base de l’assurance temporaire. C’est un excellent moyen d’amorcer une conversation avec vos clients sur l’assurance temporaire, qui permet non seulement de couvrir des dépenses à court terme liées notamment à un prêt hypothécaire, aux études d’un enfant ou au remplacement d’un revenu, mais qui constitue également une excellente sécurité pour le futur, lorsque les obligations financières se complexifient. Regardez cette vidéo, puis transmettez-la à vos clients pour amorcer ces conversations importantes! Vous pouvez également lire les articles Assurance temporaire – Ce dont votre client doit tenir compte au renouvellement et Solutions d’assurance pour aujourd’hui et demain, puis les transmettre à vos clients. Si vous avez des questions sur l’assurance temporaire, ou sur toute autre solution d’assurance vie, n’hésitez pas à communiquer avec le bureau de PPI de votre région.
continue reading

Équilibre entre le travail et la vie privée : Faire basculer l’échelle de mortalité

3 août 2022

Précédemment, dans ce blogue, il a été question de l’incidence du stress physique et émotionnel sur le cœur humain. Cette fois-ci, nous allons parler des raisons pour lesquelles le maintien d’un bon équilibre entre l’engagement envers notre travail et l’importance que nous accordons à notre vie privée est une affirmation de la vie et une nécessité pour sauver des vies. Reculons d’abord au début des années 1990, lorsque des chercheurs japonais ont commencé à étudier le phénomène de décès subits de personnes d’âge moyen apparemment en bonne santé, et à en rendre compte. Le terme inventé alors pour nommer la cause du décès dans ce groupe était « karoshi », qui signifie décès par surmenage. Le point commun entre ces personnes décédées, c’était de longues semaines de travail en continu, d’au moins 60 heures et bien souvent davantage. Ce qui était troublant, c’était que les causes de décès étaient souvent les mêmes : maladie cardiaque, accident vasculaire cérébral ou suicide (1). Plus récemment, peut-être en raison de la pandémie et d’un ensemble grandissant de connaissances de plus en plus difficile à ignorer, on a constaté un regain d’intérêt pour le fardeau et les conséquences d’une vie professionnelle excessive. Selon une publication conjointe de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l’Organisation internationale du Travail (OIT) parue en 2021, près de 400 000 personnes sont décédées des suites d’un accident vasculaire cérébral et près de 350 000 des suites d’une maladie cardiaque en raison de semaines de travail en continu de 55 heures et plus. Entre 2000 et 2016, ce chiffre a augmenté de 42 % dans le cas des maladies cardiaques, et de 19 % dans le cas des accidents vasculaires cérébraux (2). Ces groupes étaient composés à 72 % d’hommes, et la présence de ceux-ci étant plus importante au sein des travailleurs de 60 ans et plus. Des études connexes montrent que les troubles mentaux touchent les plus jeunes, surtout ceux dans la vingtaine (3). Que peut-on faire pour endiguer cette tendance inquiétante? Au Japon, une loi a été adoptée pour limiter le nombre d’heures supplémentaires mensuelles. Les critiques affirment que le seuil des heures supplémentaires autorisées est encore trop élevé et que la loi n’est pas rigoureusement appliquée. Au Canada, de plus en plus d’employeurs sont sensibles à l’équilibre entre le travail et la vie privée et croient qu’il est nécessaire au maintien d’une main-d’œuvre en santé. Il existe une école de pensée selon laquelle notre société est physiquement fatiguée, et une croyance sous-jacente selon laquelle la réussite professionnelle requiert que nous nous rendions à la limite de l’épuisement professionnel. L’accent est davantage mis sur la qualité du sommeil en tant que fondement d’une bonne santé. La promotion d’un bon sommeil continue de gagner du terrain, en plus de celle d’une bonne alimentation, de l’exercice physique et d’une intégration sociale positive (4). Il est clair que le travail acharné est plus satisfaisant lorsque l’on sait quand s’arrêter. Hunt, Ellen. Wired. Japan’s karoshi culture was a warning: we didn’t listen. co.uk. 6 février 2021. Organisation mondiale de la Santé. Les longues heures de travail augmentent la mortalité liée aux maladies cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux : OMS, OIT. who.int/fr/. 17 mai 2021. Takahashi, Mayasa. Sociomedical problems of overwork-related deaths and disorders in Japan. National Library of Medicine. 22 janvier 2019. Tollin, Lisa. Arianna Huffington shares the secret to her success: Sleep. com. 5 juin 2017.
continue reading

Ce que vous devez savoir sur les plateformes de médias sociaux

27 juillet 2022

En tant que conseiller prospère, vous souhaitez promouvoir votre entreprise en ligne et continuer d’assurer sa croissance – un choix des plus judicieux! Cependant, les plateformes de médias sociaux sont très nombreuses, et il peut être difficile de savoir laquelle vous convient le mieux, à vous et à votre entreprise. Bien qu’elles diffèrent légèrement les unes des autres, elles sont toutes d’excellents outils modernes de marketing et, si vous faites quelques recherches, vous pourrez déterminer laquelle (ou lesquelles!) répond le mieux à vos besoins. La LIMRA a publié une étude dans laquelle elle demandait à des personnes de la génération Y (également appelées les millénariaux) avec qui elles communiqueraient pour obtenir des conseils financiers. Son constat : plus de 90 % des personnes interrogées ont répondu qu’elles ne solliciteraient PAS de conseils financiers auprès des conseillers de leurs parents, car ils « ne sont pas pertinents » (1). Aïe! Mais qu’est-ce que cela signifie, être « pertinent »? Eh bien, si vous voulez attirer la prochaine génération de clients, vous devez aller là où elle se trouve : sur les médias sociaux. De même, lorsqu’on leur a demandé d’évaluer l’importance des plateformes de médias sociaux, les millénariaux et la génération X ont manifesté une nette préférence pour Facebook (no 1), LinkedIn (no 2) et YouTube (no 3) (2). Jetons maintenant un coup d’œil à quelques-unes des plateformes les plus populaires, notamment LinkedIn, Facebook, Instagram, Twitter et YouTube. LinkedIn est une plateforme de médias sociaux professionnelle interentreprises, ce qui signifie que vous avez plus de chances d’y trouver des clients, des collaborateurs et des partenaires d’affaires. Si vous voulez prendre contact avec d’autres professionnels de l’industrie ou des centres d’influence pendant vos séances de réseautage, LinkedIn peut être une excellente option. Les utilisateurs de cette plateforme ne s’en servent pas pour trouver un conseiller, mais bien pour en apprendre davantage sur leur secteur, établir de nouvelles relations professionnelles et trouver de nouvelles possibilités de carrière. YouTube est tout aussi formidable. C’est une plateforme unique, car il s’agit d’un moteur de recherche et non d’un réseau social. Vous pouvez donc l’utiliser pour faciliter la consultation de votre contenu durable (c’est-à-dire les renseignements qui demeureront pertinents longtemps), aujourd’hui comme demain. Il faut aussi mentionner que LinkedIn et YouTube sont des exemples de sites dont les capacités et les utilisateurs sont différents. Il est important pour les professionnels de la finance de déterminer quelles plateformes de médias sociaux conviennent le mieux à leur style personnel et à leur public cible. Il est également essentiel de comprendre que les évaluations dans les médias sociaux constituent une forme moderne de recommandation. Si votre entreprise se situe sur le marché grand public, les plateformes comme Facebook, Instagram et Twitter hébergent probablement déjà votre clientèle idéale. Alors, allez-y, commencez à tisser des liens. Quel est le message à retenir? Les clients potentiels font des recherches sur vous avant même de vous rencontrer. Vous devez donc avoir une présence en ligne afin d’être là où ils sont! De plus, étant donné que les clients à la recherche d’un conseiller financier sont de plus en plus jeunes, les médias sociaux sont rapidement devenus un outil de marketing et de communication important pour les professionnels de la finance. Nous avons passé en revue les cinq principales plateformes de médias sociaux, mais ce ne sont pas les seuls outils de marketing direct que vous pouvez utiliser pour promouvoir votre entreprise. En voici d’autres qui pourraient vous intéresser. Les balados gagnent en popularité. Les gens écoutent, regardent et diffusent de plus en plus. Leur conception exige un peu plus de temps, mais si vous êtes prêt à y consacrer des efforts, ils peuvent être un bon choix pour transmettre votre message. Les blogues et les bulletins électroniques ne sont pas disparus. Ces outils vous permettent de contrôler ce que votre public voit, d’analyser les données et de savoir combien de personnes ont vu et ouvert votre message ou passé du temps sur les contenus que vous avez publiés. Vous pouvez également y promouvoir votre entreprise et vos services plus efficacement auprès d’un public qui vous connaît, vous apprécie et vous fait confiance. Les webinaires et les séances de formation en ligne en direct sont très populaires. Les gens sont heureux de pouvoir y participer sans avoir à quitter leur domicile. Les événements virtuels vous permettent de cibler des personnes d’autres régions qui ne pourraient normalement pas participer en personne en raison de problèmes de déplacements, d’un manque de disponibilité, etc. Les groupes Facebook vous permettent d’entretenir votre relation avec votre communauté et d’échanger individuellement avec ses membres. Ils vous permettent également de bien cerner votre public cible afin de personnaliser votre message et de susciter l’engagement actif d’un plus grand nombre de vos clients idéaux. Vous connaissez probablement les centres d’influence comme les avocats, les comptables, les courtiers hypothécaires, etc. Mais saviez-vous que vous pouvez également trouver des centres d’influence et des influenceurs sur les plateformes de marketing modernes? Ce sont des personnes ayant un public semblable au vôtre, ou qui se compose de votre clientèle idéale. N’ayez pas peur de chercher au-delà des partenaires d’affaires habituels et assurez-vous de nouer des liens. Même s’il ne s’agit pas d’une plateforme de marketing à strictement parler, le bon vieux bouche-à-oreille n’a pas perdu de sa pertinence, et il est sans doute encore plus important aujourd’hui que par le passé. Dans un monde aussi saturé d’information, les gens se tournent vers leurs amis, leur famille et leurs connaissances en ligne pour trouver des entreprises, des services et des professionnels en qui ils peuvent avoir confiance. Ils se fient principalement à la preuve sociale. Les plateformes de marketing modernes font qu’il est plus facile de trouver et de participer à des rencontres et à des événements de réseautage. Les échanges en face à face demeurent primordiaux, et les plateformes de médias sociaux facilitent la recherche de ces événements afin de communiquer avec les clients actuels et potentiels et les influenceurs. Pour trouver d’autres articles qui pourront vous aider à renforcer votre présence sur les médias sociaux, lisez Les liens créés grâce au marketing direct, c’est bien plus que du réseautage social. Si vous avez des questions ou si vous avez besoin d’un coup de main pour établir votre stratégie de marketing, communiquez avec le centre de collaboration PPI de votre région. LIMRA.com LIMRA.com
continue reading

Croissance des économies

20 juillet 2022

La capacité de notre calculateur « croissance des économies » de l’épargne à comparer deux stratégies d’épargne peut être utile lors des discussions avec vos clients sur ce qu’ils doivent faire de leurs liquidités excédentaires.  Vos clients peuvent également l’utiliser pour voir l’impact d’une augmentation de leur épargne, même minime. Parcourez cet outil polyvalent ou partagez-le avec vos clients pour stimuler votre prochaine discussion sur les finances.
continue reading

Préservez les souvenirs de vos clients avec l’aide de STEP

13 juillet 2022

Les souvenirs de notre vie méritent d’être pris en considération tout autant que notre héritage financier. Avez-vous pris le temps de parler à vos clients de la façon dont ils peuvent protéger leurs comptes de médias sociaux et leurs biens numériques? La plupart des plateformes de médias sociaux comportent des modalités qui préservent la confidentialité de ces comptes pour des raisons de sécurité et qui rendent difficile, voire impossible, pour les membres de la famille de récupérer ces comptes après le décès de leurs proches. La bonne nouvelle, c’est que les fournisseurs de médias sociaux ont mis en place des outils qui permettent à vos clients de décider à l’avance comment ils souhaitent que leurs proches accèdent à ces comptes lorsqu’ils ne seront plus là. STEP (Society of Trust and Estate Practitioners) a simplifié le processus pour que votre client puisse sauvegarder et transmettre ses souvenirs aux générations futures en fournissant des guides utiles pour l’aider à mettre à jour les paramètres de ses comptes et à entamer des conversations avec sa famille et ses amis sur l’importance de préserver ces souvenirs numériques. Veillez à transmettre ces guides à vos clients : STEP : How to set up your digital accounts so that your loved ones can access them if you’re not able to (en anglais seulement) STEP : It’s good to talk (about your digital assets) (en anglais seulement) Pour en savoir plus sur les biens numériques, lisez notre précédent article : Protéger les biens numériques de votre client et regardez notre courte vidéo de la série SMART TALK : Les biens numériques, puis transmettez les versions adaptées aux clients avec vos clients. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec le bureau de PPI de votre région. Nous sommes là pour vous aider!
continue reading

INFOclip – Protection hypothécaire

6 juillet 2022

Votre client est-il propriétaire d’une maison? Détient-il une protection hypothécaire et pourrait-il continuer à rembourser son prêt hypothécaire si le revenu de son ménage diminuait considérablement? Pour de nombreux Canadiens, l’achat d’une maison est une étape importante de la vie qui apporte à la fois une joie immense et une grande responsabilité financière. Malheureusement, les événements imprévus de la vie, comme une invalidité, la maladie et même le décès d’un soutien financier, peuvent rendre le paiement d’un prêt hypothécaire beaucoup plus difficile, surtout si votre client n’a pas la protection nécessaire pour sécuriser le revenu de sa famille. Transmettez cette vidéo à vos clients pour leur montrer comment la souscription d’une assurance individuelle par l’intermédiaire d’un conseiller de confiance (comme vous!) peut leur offrir, à eux et à leur famille, la tranquillité d’esprit, ainsi que la protection et la souplesse dont ils ont besoin pour continuer à effectuer leurs paiements hypothécaires pendant les périodes difficiles.
continue reading

Les liens créés grâce au marketing direct, c’est bien plus que du réseautage social

29 juin 2022

Finies ces lettres modèles et ces séries d’appels à froid qui, avouons-le, grugeaient beaucoup de temps et n’arrivaient pas vraiment à attirer l’attention de vos clients. Les médias sociaux ont changé notre façon de nous promouvoir et de mener nos affaires, avec de meilleurs résultats et à un coût bien moindre. Alors, pourquoi se joindre à la fête des médias sociaux et apprendre à produire un effet en adoptant le marketing direct? Le marketing direct – De quoi s’agit-il et que pouvez-vous en tirer? L’un des types de marketing les plus importants, le marketing direct, utilise les outils des médias sociaux pour mobiliser et aiguillonner directement la personne avec laquelle vous communiquez de sorte à susciter une réponse immédiate. Le monde virtuel ou sociomédiatique est appelé à évoluer et à s’étendre continûment. Aussi, si vous ne profitez pas du marketing moderne, vous vous privez sans doute d’un moyen rapide, économique et efficace d’atteindre vos clients, de nouer des relations, d’instaurer la confiance et de faire fructifier votre entreprise – à raison de quelques clics sur vos médias sociaux. Les avantages du marketing direct Quels sont donc certains des avantages de ce type de marketing? Haussez la notoriété de votre marque. Si vous avez une entreprise, vous avez une marque. Si vous êtes un conseiller indépendant, c’est VOUS qui êtes votre marque. Rappelez-vous que votre marque ne se résume pas à un logo, à des touches de couleurs et à une grande affiche sur un bâtiment. C’est vous qui en êtes le visage. Humanisez votre marque ou votre secteur d’activité. Certains clients hésitent à travailler avec de grandes entreprises, mais le marketing moderne vous permet d’humaniser votre marque et de tisser un lien humain. Faites la promotion de votre contenu. Le marketing direct vous permet de promouvoir du contenu qui peut s’avérer extrêmement efficace pour commercialiser votre entreprise et réaliser des ventes. Il vous permet de diffuser votre message, de joindre de nouvelles personnes, de parler à vos clients actuels, de faire connaître votre valeur et de promouvoir les services que vous fournissez. Mobilisez votre public. Ce marketing vous permet de dialoguer avec vos clients ou votre public, ce qui peut renforcer les relations et la confiance. Apprenez à connaître vos clients. Le marketing direct peut également vous aider à mieux connaître vos clients afin de comprendre plus finement leurs besoins, leurs désirs, leurs centres d’intérêt, leurs craintes, leurs objectifs, puis de leur offrir exactement ce qu’ils recherchent et de bâtir ainsi une clientèle satisfaite. Ciblez votre publicité. Ce marketing facilite la publicité ciblée. Vous pouvez pousser la précision jusqu’à viser des domaines, des centres d’intérêt, des données démographiques et des secteurs d’activité particuliers, entre autres. Et à quoi vous sert la publicité directe? À augmenter vos ventes! Imposez-vous comme leader d’opinion. Le marketing direct vous permet d’imposer votre marque en tant que maître à penser. Aussi, il vous aide à vous distinguer comme personne innovante, garante d’un niveau de service supérieur à celui de ses concurrents, et même spécialisée auprès de certaines clientèles, le tout servant à instaurer la confiance. Imposez-vous à leur esprit. Un autre avantage, c’est de s’imprimer dans leurs pensées. Vous voulez être la première personne à qui votre client pense lorsque ses amis sur les médias sociaux lui demandent des recommandations pour leur planification financière. Forgez des partenariats avec des influenceurs pour accroître votre auditoire. Le marketing direct vous permet de vous associer à des partenaires influenceurs et d’élargir votre public. Ce pourrait être une personne de votre secteur qui mène déjà l’opinion, qui a fidélisé un large public et qui exerce beaucoup d’emprise. Pour les conseillers, il peut s’agir d’avocats, de comptables, de partenaires de recommandation, de courtiers hypothécaires, et ainsi de suite. Songez aux personnes qui ont un public semblable au vôtre, qui peuvent aider vos adeptes comme vous pouvez aider les leurs. Multipliez vos visiteurs sur le Web. Le marketing direct peut vous aider à hausser l’achalandage de votre site Web, surtout si vous vos pages ou votre blogue proposent régulièrement du contenu nouveau et intéressant. Stimulez vos ventes et générez de nouvelles pistes. Comme autre avantage, et non le moindre, le marketing direct peut vous ouvrir des pistes de vente. Voilà une façon de générer des clients potentiels avec authenticité et confiance, et de forger des relations véritables à long terme. Le marketing direct d’aujourd’hui consiste à fournir de la valeur et à créer des relations, à parfaire des liens de connaissance, d’appréciation et de confiance qui peuvent transformer un client potentiel en un client important (et même en un adepte!). Après tout, les médias sociaux sont là pour de bon, alors assurez-vous d’ÊTRE PRÉSENTS là où sont vos clients afin de pouvoir continuer à mobiliser votre public, à établir la confiance et à fournir de la valeur. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le marketing direct et la façon d’optimiser vos affaires grâce à cet outil de commercialisation moderne, veuillez communiquer avec le bureau de PPI de votre région.
continue reading

L’argent durera-t-il?

8 juin 2022

Aidez vos clients à calculer et à comparer des scénarios pour savoir combien de temps leur épargne durera lorsqu’ils commenceront à l’utiliser comme revenu. Partagez avec eux dès aujourd’hui le calculateur « L’argent durera-t-il? ». Et, pour un examen plus complet des flux de trésorerie optimisés du revenu de retraite de vos clients et des comparaisons des stratégies de retrait, utilisez l’outil Cascades mis à la disposition des conseillers PPI par l’intermédiaire de la suite d’outils Stratosphère.
continue reading

Assurance vie détenue par une société et désignation de bénéficiaires

1 juin 2022

Un grand nombre de vos clients propriétaires d’entreprises possèdent une assurance vie détenue par l’entreprise, ce qui en soi leur offre un excellent moyen, fiscalement avantageux, d’atteindre leurs objectifs de planification successorale et de planification de la relève. Toutefois, pour éviter des conséquences fiscales fâcheuses, il est essentiel de vérifier qui sont les bénéficiaires des polices détenues par une entreprise. Lorsque la société est la titulaire du contrat d’assurance vie et en paie les primes, la société (ou une filiale de celle-ci) doit être la bénéficiaire de l’assurance vie, et non les membres de la famille ou les héritiers de l’actionnaire. Pourquoi? Et bien, lorsque les fonds de la société servent à fournir des avantages personnels à un actionnaire et aux membres de sa famille, cela constitue un avantage imposable pour l’actionnaire, et la société ne peut pas déduire cet avantage. Il en résulte une double imposition pour votre client! C’est exactement ce qui s’est produit devant la Cour canadienne de l’impôt dans le récent dossier Harding contre Sa Majesté la Reine. Puisque la société possédait des contrats d’assurance vie sur M. Harding (l’unique actionnaire), mais que les bénéficiaires étaient la conjointe et les enfants de M. Harding, il a été déterminé qu’il s’agissait d’un avantage pour l’actionnaire. Cette façon de planifier n’est pas du tout judicieuse. M. Harding a tenté de faire valoir qu’il ne savait pas qui étaient les bénéficiaires et qu’il n’avait aucune intention de conférer un avantage. Comme il fallait s’y attendre, l’Agence du revenu du Canada et le tribunal n’ont pas considéré ces motifs comme des arguments valables et ont déterminé que les primes payées pour l’assurance vie constituaient un avantage pour l’actionnaire. Le dossier Harding est un bon rappel de ce qu’il ne faut pas faire dans le cas d’une assurance vie détenue par une société, ainsi que de l’importance de revoir avec vos clients les bénéficiaires désignés d’une assurance vie détenue par une société. Afin d’en savoir plus sur ce sujet et sur la façon de structurer efficacement l’assurance vie détenue par une société, lisez l’article de Glenn Stephens, vice-président, Services de planification, Conseils PPI, publié dans le magazine Forum Harding Case – A ruling on beneficiaries and corporate life insurance policies (seulement en anglais), qui se trouve dans le Site de référence pour professionnels (accès conseiller requis). Si vous avez des questions concernant la planification fiscale et successorale, veuillez communiquer avec le bureau de PPI de votre région.
continue reading

Les grands succès de nos blogues sur les placements pour vos clients

25 mai 2022

Les placements : voilà un excellent moyen d’épargner une partie de son argent durement gagné pour la retraite et pour assurer sa sécurité financière future. PPI a rédigé de nombreux articles sur les placements que vous pouvez faire découvrir à vos clients. Nous avons fait quelques recherches afin de trouver les trois articles les plus populaires de 2021. Jetez-y un coup d’œil ci-dessous, et envisagez de transmettre à vos clients actuels et potentiels les versions qui leur sont destinées. Le pouvoir des intérêts composés pour votre client – Qu’est-ce que l’intérêt composé et comment peut-il aider vos clients à tirer le maximum de leur argent durement gagné? Grâce aux dépôts mensuels préautorisés, petit montant deviendra grand! N’oubliez pas de transmettre cet article destiné aux clients! Les fonds distincts – protégez votre client de la volatilité du marché – Les marchés volatils ne sont rien de nouveau. En fait, ils sont en constante évolution. Mais si votre client est un épargnant ou qu’il approche de la retraite, cette instabilité peut lui occasionner beaucoup de stress. Découvrez pourquoi les fonds distincts peuvent constituer une bonne solution dans un marché incertain. N’oubliez pas de transmettre cet article destiné aux clients! Comparaison : CELI, REER ou les deux. Quel est le meilleur choix pour votre client? – Le CELI et le REER représentent d’excellentes options de placement, mais lequel conviendra le mieux à votre client? Apprenez-en un peu plus sur les particularités de chacun afin de déterminer lequel répondra le mieux à ses besoins. N’oubliez pas de transmettre cet article destiné aux clients! Si vous souhaitez en savoir plus sur ces sujets, veuillez communiquer avec le bureau de PPI de votre région. Nous sommes là pour vous aider à faire croître vos affaires!
continue reading

Les références – un aspect essentiel de votre stratégie de croissance

18 mai 2022

Selon le célèbre auteur américain William S. Burroughs, lorsqu’on arrête de croître, on commence à mourir. Même si cette idée peut s’appliquer à de nombreux aspects de la vie, elle se révèle particulièrement pertinente dans le secteur de l’assurance. Chaque conseiller est unique. La diversité de vos compétences, approches et attitudes permet à chacun de vous de bâtir une entreprise qui vous ressemble. Toutefois, la grande majorité des meilleurs conseillers sur le marché ont en commun certaines pratiques, l’une des plus importantes d’entre elles étant la mise en place d’un processus de référence efficace. La plupart des conseillers s’entendent pour dire que la recherche de nouveaux clients fait partie des plus grandes difficultés du métier. Il peut s’avérer ardu de trouver quelqu’un qui soit prêt à discuter. Si l’on ajoute les règles entourant la Liste nationale de numéros de télécommunication exclus (LNNTE), les restrictions en matière de confidentialité et même la stigmatisation sociale liée au secteur de l’assurance, on se demande parfois comment un conseiller peut réussir à faire croître ses affaires. Le plus surprenant, c’est que de nombreux conseillers travaillent très fort pour obtenir de nouveaux clients, mais ne parviennent pas à tirer parti de ces relations pour en acquérir davantage, et ce, en déployant beaucoup moins d’efforts. Les références font l’objet d’inquiétudes pour bon nombre de conseillers, car ils croient que le fait de demander des références rend les clients mal à l’aise. Les conseillers peuvent aussi avoir l’impression d’agir comme des vendeurs et craindre que cela nuise à leur nouvelle relation avec un client. Tout bon conseiller tentera d’éviter de compromettre une relation de confiance qui est en train de s’établir. Toutes ces préoccupations sont tout à fait légitimes et compréhensibles. Il peut sembler un peu cavalier de sortir un stylo et de demander à un nouveau client d’inscrire le nom de personnes avec qui vous pourriez communiquer pour effectuer une nouvelle vente. Nous voulons traiter les clients avec dignité et respect, et cette approche plutôt archaïque n’est pas toujours idéale. Que faire, alors? Comme il a été mentionné précédemment, presque tous les meilleurs conseillers adoptent une stratégie de référence qui fonctionne pour eux. Cependant, ce qui fonctionne pour une personne ne fonctionnera pas nécessairement pour une autre. Même si vous pouvez étudier les stratégies que les autres utilisent, vous devrez trouver quelque chose qui vous convient. Il existe une approche assez subtile qui, même si elle ne procure pas de résultats immédiats, peut s’avérer très efficace au fil du temps. Une fois que vous avez acquis un nouveau client, peut-être après l’établissement de la première police, commencez à faire allusion à votre intérêt d’obtenir des références. Confirmez d’abord que vous et votre client avez accompli un important travail ensemble et assurez-vous que ce dernier reconnaît la valeur de votre relation. Ensuite, mentionnez que vous êtes en train de bâtir votre entreprise et que vous recherchez activement de nouveaux clients. Dites-lui de ne pas hésiter à parler de vous s’il rencontre une personne qui, selon lui, pourrait tirer parti de vos services à l’avenir. Il est possible que vous n’obteniez pas beaucoup de noms à la suite de cette première conversation. Il est encore tôt, et le client ne vous connaît pas assez pour déterminer si vous méritez d’être recommandé à ses amis, à sa famille ou à ses collègues de travail. Vous avez bien sûr fait du bon travail ensemble, mais votre relation est encore récente. Allez-vous continuer à offrir un bon service et de bons conseils? Tiendrez-vous vos promesses? Aura-t-il des nouvelles de vous maintenant que la transaction est conclue? Ce sont toutes des questions pertinentes auxquelles votre client devra trouver des réponses avant de vous considérer comme un conseiller de confiance. La vérité est que vous devrez continuer à offrir un excellent service. Cela semble simple, mais vous devez tenir vos promesses et continuer à démontrer votre valeur et votre dévouement. Vient ensuite le temps de passer à la prochaine étape. À la première rencontre de suivi avec votre nouveau client, généralement 12 mois plus tard, réaffirmez votre volonté de faire croître vos affaires. À ce stade, de réelles références pourraient faire surface. Continuez d’utiliser cette approche chaque année jusqu’à ce que vous n’ayez plus besoin de nouveaux clients. Si vous continuez à prouver votre valeur en tant que professionnel, les clients se sentiront plus à l’aise de vous recommander à d’autres personnes et votre liste de clients s’allongera. Il existe de nombreuses méthodes visant à obtenir des références de la part de votre clientèle, et personne ne peut déterminer laquelle fonctionnera le mieux pour vous. Cependant, que vous optiez pour l’approche décrite plus haut ou pour quelque chose de complètement différent, vous ne devriez pas rester les bras croisés. L’équipe de vente PPI se fera un plaisir de vous aider à trouver des moyens d’intégrer un processus de référence à vos activités. Nous voulons vous aider à travailler plus intelligemment (et non plus fort). Enfin, lorsque vous envisagez d’adopter un processus de référence, gardez ceci en tête : si vous ne faites rien, il n’arrivera rien!
continue reading

INFOclip : La valeur des conseils

11 mai 2022

Vous connaissez l’industrie sur le bout des doigts – vous êtes un pro! Dans les faits, personne n’est aussi bien placé que vous pour procurer à vos clients des conseils judicieux, actualisés et détaillés en matière de planification financière. De nombreux clients potentiels continuent tout de même de chercher des réponses à leurs questions financières en ligne ou pire encore, ils se découragent et les mettent de côté. Nous sommes là pour vous aider grâce à cette courte vidéo qui présente les nombreux avantages de faire affaire avec un conseiller professionnel comme vous. Assurez-vous de la transmettre à vos clients potentiels dès aujourd’hui afin de leur montrer l’importance de vos conseils et les aider à atteindre leurs objectifs financiers actuels et futurs.
continue reading

Renforcer le filet de sécurité de votre client grâce à l’assurance maladies graves

4 mai 2022

Les risques sont inévitables et dans votre métier, vous y pensez tout le temps – après tout, votre spécialité est de construire le filet de sécurité dont vos clients ont besoin pour se protéger des conséquences financières associées. L’outil Renforcer votre filet de sécurité vous permettra de donner à vos clients une idée du risque et de l’impact économique d’une maladie grave et de leur montrer comment vous pouvez les aider à compléter leur portefeuille d’assurance avec une assurance maladies graves. Partagez-le avec vos clients ou utilisez-le pour appuyer votre prochaine consultation sur l’assurance maladies graves.
continue reading

Articles récents

L’évolution du monde des traitements de la santé mentale

29 septembre 2022

Il ne s’agit ni d’une approbation ni d’un conseil sur le traitement de la santé mentale. Il va sans dire qu’une bonne santé mentale est essentielle à la santé et au bien-être. En sélection des risques, une déclaration d’antécédents confirmés ou même suspectés de dépression ou d’affections connexes suscite une attention particulière, et les possibilités d’assurance peuvent aller de taux standard à des surprimes, voire à l’absence de toute offre, lorsque le risque est jugé trop élevé pour être accepté. Les traitements de la dépression, des troubles bipolaires, de la schizophrénie ou d’autres affections du spectre de la santé mentale, ne cessent d’évoluer. L’utilisation de substances psychédéliques dans le cadre d’un traitement constitue une nouvelle approche, mais les substances naturelles qui induisent un état hallucinatoire existent depuis des millénaires. On pense notamment au cannabis, maintenant légal au Canada, au pavot à opium et à l’ayahuasca par exemple, cette dernière étant le produit de l’infusion d’une vigne ou d’un arbuste particulier que l’on trouve couramment en Amérique du Sud (1). Le premier hallucinogène synthétique, le diéthylamide de l’acide lysergique (LSD), a été créé en 1938. Initialement considéré comme un médicament contre la douleur, ses propriétés hallucinatoires ont été découvertes quelques années plus tard (2). Il existe une école de pensée selon laquelle cette catégorie de substances présenterait un risque de dépendance moins important que celui observé chez les consommateurs de tabac et même d’alcool, ce qui justifierait la poursuite d’études visant à en faire une ressource thérapeutique légitime. L’utilisation des psychédéliques, illégale dans la plupart des pays, a longtemps été limitée à des fins récréatives, voire de renouveau spirituel. L’émergence de cette classe de drogues pour traiter ou même améliorer une santé mentale déjà bonne est un domaine qui reste à explorer. Une meilleure compréhension des aspects multifactoriels de la santé mentale et de l’impact de ces drogues sur notre cerveau continue de mettre en lumière des aspects où l’incompréhension et l’ignorance prédominaient auparavant. Prenons l’exemple d’une étude portant sur 19 patients souffrant de dépression résistante au traitement. Au moyen de l’IRM fonctionnelle (IRMf) permettant de visualiser le cerveau, une diminution des symptômes dépressifs a été observée chez tous les patients après une semaine et chez près de la moitié d’entre eux après cinq semaines de consommation de psilocybine (« champignons magiques »). L’IRMf a montré une diminution du flux sanguin cérébral dans les zones du cerveau où une réduction du flux est corrélée à une diminution des symptômes dépressifs (3). Éventuellement, dans un monde où la compréhension et la déstigmatisation des maladies mentales ne cessent de croître, ces agents hallucinogènes pourraient devenir des traitements de santé mentale reconnus. Restez à l’affût pour en savoir plus. Wikipedia. Ayahuasca. Wikipedia.org. History.com Editors. LSD. History.com. 21 août 2018. Carhart-Harris et all. Psilocybin for treatment-resistant depression: fMRI-measured brain mechanisms. National Library of Medicine. 13 octobre 2017.
continue reading

INFOclip – Protection de votre patrimoine

21 septembre 2022

Au cours de leur vie, vos clients ont travaillé et ont réussi à accumuler un patrimoine composé d’épargne enregistrée et non enregistrée, de biens immobiliers et peut-être même d’une entreprise. À leur décès, ils souhaitent en transmettre la plus grande partie possible à leurs proches ou à un organisme de bienfaisance de leur choix. C’est tout à leur honneur. Toutefois, dans les faits, si vos clients ne planifient pas correctement leur succession, le gouvernement pourrait mettre la main sur une grande partie de leur patrimoine sous forme d’impôts ou celui-ci pourrait être partagé entre les héritiers d’une manière contraire à leurs souhaits. Alors, que faire pour que leur patrimoine soit partagé selon ce qu’ils avaient prévu? C’est là qu’une bonne planification successorale se révèle essentielle. Regardez cette vidéo, puis partagez-la avec vos clients afin de leur montrer l’importance d’une bonne planification successorale avec un conseiller de confiance, c’est-à-dire vous! Sur le même sujet, lisez et faites connaître l’article intitulé Protection du patrimoine de votre client. Si vous avez des questions sur la planification successorale, n’hésitez pas à communiquer avec le centre de collaboration PPI de votre région.
continue reading

Flux de trésorerie

14 septembre 2022

Avez-vous des clients qui auraient besoin d’un peu d’aide pour établir un budget familial complet ? Recommandez le calculateur de flux de trésorerie !
continue reading

Les oublis sains : choses à retenir

7 septembre 2022

Les tarificateurs constatent un nombre sans précédent de cas de déclin cognitif suspecté ou confirmé, un résultat inévitable du vieillissement de notre population. Si le déclin cognitif peut se manifester par la dégradation ou la perte d’un certain nombre de fonctions comme l’apprentissage, le langage ou les capacités d’attention complexes, la perte apparente de la mémoire constitue la plainte la plus courante. Même dans les cas où la perte de mémoire n’a pas eu d’incidence importante sur la vie quotidienne, un doute de trouble neurocognitif léger (TNL) suffit pour que la proposition d’assurance soit rejetée. Mais qu’en est-il de l’aspect négatif de la mémoire, notamment que nous pouvons nous souvenir de trop de choses ou utiliser notre mémoire d’une manière qui n’est pas saine? Comment cela fonctionne-t-il et existe-t-il un nom pour cette affection? Voyons la question de plus près. Tout d’abord, un petit mot sur la mécanique du cerveau. Le cerveau humain nous permet de conserver des souvenirs dans l’hippocampe, situé dans le lobe temporal médian. Considérez-le comme le disque dur pour votre bloc mémoire. Le cortex frontal de notre cerveau nous permet d’accéder à ces souvenirs. Il s’agit de la commande « Ouvrir »; un peu comme lorsque nous accédons à un document enregistré sur le disque dur de notre ordinateur. Ces zones du cerveau permettent non seulement de retrouver les souvenirs, mais aussi de les cultiver en les taillant, les enlevant et les reproduisant. De la même manière qu’un jardinier procède pour cultiver des fleurs ou des légumes sains. Un exemple d’élagage et de reproduction pourrait être une information dans notre mémoire qui est effacée et remplacée, puis reproduite au moyen d’une information plus raisonnable ou utile. C’est le mécanisme qui permet de construire un esprit logique. Un exemple de mémoire malsaine est le trouble de stress post-traumatique (TSPT). Dans le cas du TSPT, l’incapacité d’oublier après un événement traumatique crée un déséquilibre entre la mémoire et l’oubli. Il en résulte des rappels chroniques et souvent quotidiens du traumatisme qui se manifestent par des pensées intrusives et une incapacité à dormir. Ils peuvent être déclenchés par des choses comme des bruits forts. Une gêne mineure pour la plupart des gens devient un rappel dévastateur et régulier du traumatisme pour les personnes souffrant du TSPT. Plus récemment et plus près de nous, la pandémie de COVID-19 a été un événement traumatisant pour la plupart d’entre nous. Elle permet d’observer la façon dont nous nous souvenons des faits concernant le virus, le coût en vies humaines et en familles dans le monde entier et les efforts nécessaires pour surmonter les défis d’une pandémie. C’est l’aspect positif de la mémoire. L’oubli sain est le lâcher-prise des peurs que nous avons accumulées au cours des deux dernières années. Dans un essai rédigé à l’occasion du deuxième anniversaire de la pandémie, le Dr Scott Small, neuroscientifique, écrit qu’un certain degré d’oubli émotionnel nous permet de vivre cette période et d’aller de l’avant (1). La plupart des gens savent bien gérer ce qu’il faut oublier et le moment d’oublier. L’essai est aussi un rappel à mieux comprendre et à aider ceux qui ne peuvent pas toujours oublier ce qu’il vaut mieux oublier. Que devez-vous retenir en tant que conseiller? La connaissance, l’intuition et la compréhension permettent de prendre des décisions en matière de sélection des risques mieux informées. Small, Scott. We Will Forget Much of the Pandemic. That’s a Good Thing(en anglais seulement). Le New York Times. 9 mars 2022.
continue reading

Plus d'articles

Mois national de sensibilisation à l’assurance vie

31 août 2022

Saviez-vous que septembre est le mois national de sensibilisation à l’assurance vie? C’est le moment idéal pour communiquer avec vos clients actuels et potentiels afin d’évaluer leur couverture d’assurance et déterminer si elle répond toujours à leurs besoins. Un bon point de départ consiste à évaluer la situation actuelle de vos clients. Les besoins de vos clients évoluent au cours de leur vie. Voici quelques questions que vous pouvez poser : Quels changements sont survenus dans votre vie depuis que vous avez souscrit cette assurance, ou depuis notre dernière révision? Renseignez-vous sur les prêts hypothécaires, les nouveaux prêts, les changements touchant l’emploi ou les revenus, les fonds d’éducation, les régimes de retraite et toute autre obligation financière afin de vous assurer que vos clients disposent de la couverture appropriée. La nature de vos besoins a-t-elle changé? Le montant d’assurance dont un client a besoin peut être semblable à celui qu’il possède déjà, mais ses obligations peuvent être passées de temporaires à permanentes. Par conséquent, une modification de la couverture pourrait être pertinente. Avez-vous effectué une planification testamentaire? Quels sont vos espoirs et vos rêves à l’égard de vos héritiers? Les besoins d’assurance peuvent être liés à la distribution du patrimoine. Quels que soient les besoins de vos clients en matière d’assurance vie, plusieurs choix s’offrent à eux. Tandis que le froid s’installe et que nous nous préparons pour les longs mois d’hiver, prenez le temps de discuter avec vos clients et de vous assurer qu’ils détiennent la couverture appropriée pour leurs besoins actuels et futurs. À l’occasion du mois national de sensibilisation à l’assurance vie, partagez l’article destiné aux clients afin d’inviter vos clients actuels et potentiels à se poser les bonnes questions. Si vous cherchez du contenu traitant de sujets semblables, lisez et transmettez les articles suivants : Solutions d’assurance pour aujourd’hui et demain et Assurance temporaire – Ce dont votre client doit tenir compte au renouvellement. De plus, l’excellent outil Explorez vos options d’assurance vie de PPI peut aider vos clients à comprendre les différents types d’assurance et à choisir ce qui leur convient le mieux.
continue reading

L’inflation, les taux d’intérêt et les placements de vos clients

24 août 2022

Ces derniers temps, nous avons tous remarqué que notre solde bancaire était moins élevé qu’à l’habitude. Entre le coût de l’essence et de l’épicerie et le coût de la vie en général, il est indéniable que tout est beaucoup plus cher. Vos clients voudront peut-être savoir pourquoi. Bien que l’« inflation » représente la réponse courte, nous creuserons un peu plus le sujet afin de comprendre les raisons pour lesquelles l’inflation a lieu et son incidence sur les taux d’intérêt et les placements de vos clients. Taux d’intérêt et inflation L’inflation se définit comme l’augmentation générale et progressive des prix des biens et des services dans une économie. Lorsque les prix augmentent, chaque unité monétaire permet d’acheter moins de biens et de services. La politique monétaire vise à stabiliser le taux d’inflation au sein d’une économie en contrôlant la quantité d’argent injecté dans le système économique et la fixation des taux. Lorsque les taux d’intérêt sont bas, l’argent est bon marché. Les particuliers emprunteront davantage pour dépenser et investir, tandis que les entreprises le feront afin d’investir dans la croissance de leurs activités, de restructurer leurs dettes actuelles et de racheter des actions. En fait, un rachat d’actions peut entraîner l’augmentation du prix de ces dernières. Quand l’argent est bon marché, les sociétés bien établies empruntent pour racheter leurs propres actions sur le marché libre. De ce fait, elles réduisent le nombre d’actions disponibles et augmentent la valeur de chaque action restante, mais la capitalisation boursière reste la même. Par contre, lorsque les taux d’intérêt sont élevés, les particuliers empruntent moins et épargnent davantage. Les entreprises font de même et investissent moins dans la croissance de leurs activités. C’est pourquoi des taux d’intérêt faibles stimulent l’économie et la croissance, tandis que des taux d’intérêt élevés étouffent la croissance et stabilisent (ou contractent) l’économie. Vous vous demandez peut-être pourquoi les taux d’intérêt augmentent s’ils favorisent la croissance lorsqu’ils sont bas. La réponse? L’inflation. Plus l’argent est bon marché, plus il y en a en circulation, ce qui se traduit par une réduction du pouvoir d’achat. Plus il y a d’argent dans une économie, moins cet argent a de valeur. Si nous maintenons des taux d’intérêt faibles pour stimuler l’économie, nous pouvons perdre le contrôle sur l’inflation. Si nous maintenons des taux élevés pour freiner l’inflation, nous étouffons la croissance. Il s’agit d’un équilibre délicat et d’une bataille constante entre les taux d’intérêt et l’inflation. Voici un exemple : si un taux d’intérêt est, par exemple, de 5 %, mais que l’inflation est de 3 %, le taux d’intérêt réel n’est que de 2 % (5-3=2). Le taux réel cherche à rationaliser le coût de l’argent et la hausse des prix. Voyons les choses sous un autre angle : supposons qu’avec 100 $, vous pouvez acheter 100 pommes à votre client. Supposons maintenant qu’il n’y a aucune inflation et que votre client a investi les 100 $ à un taux d’intérêt de 5 % pendant un an. À la fin de l’année, les 100 $ sont devenus 105 $, et votre client a maintenant la capacité d’acheter 105 pommes plutôt que 100. Examinons maintenant la même situation, mais supposons que le prix des pommes subit une inflation de 5 %. Les 100 $ investis à 5 % pendant un an donneront toujours 105 $ à la fin de l’année. Mais si le prix des pommes a augmenté de 5 %, donc de 1,00 $ à 1,05 $, votre client pourra acheter seulement 100 pommes. L’argent en tant que tel a connu une croissance de 5 % (de 100 à 105), mais votre client ne peut pas acheter plus de pommes à la fin de l’année, car leur prix a également augmenté. Nous pouvons ainsi constater que l’inflation réduit le pouvoir d’achat. Ainsi, l’objectif de la banque centrale, par l’intermédiaire de la politique monétaire et budgétaire, est de viser un taux réel qui favorise la croissance tout en maintenant l’inflation sous contrôle. Que signifie l’inflation pour le marché boursier? D’une manière générale, le marché boursier peut être divisé en deux catégories : valeur et croissance. Les actions de croissance sont généralement celles de nouvelles entreprises à croissance rapide qui ne sont peut-être pas encore rentables. Ces entreprises ont besoin de liquidités pour se développer, mais il devient plus difficile d’en obtenir lorsque le coût d’emprunt augmente. Une action de valeur est une action d’une entreprise dont les flux de trésorerie actuels sont importants et qui n’emprunte pas dans le but de se développer autant qu’une société en croissance. Lorsque l’on calcule la valeur d’une action au moyen de la méthode des flux de trésorerie actualisés (en période d’augmentation des taux), les actions de croissance sont davantage touchées que les actions de valeur. C’est pourquoi les actions technologiques et de croissance se sont effondrées ces derniers mois (du T4 2021 au T1 2022), et les actions de valeur comme les entreprises d’énergie, d’infrastructures et d’assurance et les banques ont remonté la pente. De plus, les banques et les compagnies d’assurance bénéficient de l’augmentation de la marge de taux d’intérêt – l’écart entre ce qu’elles paient pour les dépôts et ce qu’elles gagnent en les investissant. Avec la hausse des taux, cet écart pourrait augmenter, en théorie. Que signifie l’inflation pour le marché obligataire? Encore une fois, de façon générale, l’inflation peut avoir une incidence négative sur les obligations et les autres placements à revenu fixe. La méthode pour évaluer la valeur d’une obligation (semblable à celle des flux de trésorerie actualisés discutée précédemment) consiste à actualiser les flux de trésorerie au taux en vigueur. Lorsque les taux augmentent, le prix des obligations diminue. Il existe donc une relation inverse entre le prix d’une obligation et son rendement. Une autre façon de voir les choses : quand les taux d’intérêt augmentent, les paiements d’intérêt provenant de titres à revenu fixe sont moins concurrentiels que les nouvelles obligations au taux plus élevé, de sorte que le prix des obligations existantes au taux précédent, moins élevé, diminue. Lorsque l’inflation augmente, les taux doivent aussi augmenter. Lorsque les taux augmentent, les obligations existantes perdent de la valeur. Gardez à l’esprit que les renseignements contenus dans le présent article sont abordés d’un point de vue théorique. De nombreuses variables entrent en jeu, et les titres ne se comportent pas tous de la même façon. L’objectif consiste à illustrer des concepts dans un vase clos, et non à recommander un titre ou une catégorie d’actif en particulier ni de garantir le rendement ou le comportement d’une catégorie d’actif ou d’un titre dans une économie ou un marché donné. Comme toujours, le meilleur conseil est de bâtir un portefeuille hautement diversifié en fonction de la tolérance au risque et de l’horizon de placement de votre client afin de l’aider à obtenir le rendement souhaité. En demandant l’avis d’un conseiller, les épargnants peuvent explorer et gérer les effets des hauts et des bas du marché, qu’il s’agisse d’une hausse de l’inflation, de conflits politiques, de guerres, de sanctions, etc., et se concentrer sur leurs objectifs financiers. Vous avez des questions ? Contactez votre centre de collaboration PPI local.
continue reading

Profiter des histoires des autres : c’est celle de Bett

17 août 2022

Tout le monde aime les histoires qui se terminent bien, même si elles comportent des tragédies et des disputes familiales. Mais qu’une histoire se termine bien ou non, quand un être cher décède, cela a assurément une incidence sur les relations familiales. C’est vrai dans les films, comme dans la vraie vie. Vous jouez un rôle essentiel pour encourager vos clients à élaborer un plan successoral judicieux pour atténuer les conséquences négatives (au lieu de les accroître) de leur décès sur les relations familiales. Il vous faudra sans cesse insister sur l’importance d’une planification successorale adéquate. Partagez l’histoire de Bett avec vos clients pour les aider à comprendre et à se souvenir de l’importance de documenter et de communiquer leurs dernières intentions. Pour obtenir plus de renseignements sur la planification successorale et la documentation de vos dernières intentions, regardez notre courte vidéo de La série SMART TALK : Planification et rédaction d’un testament et lisez notre précédent article La contestation du bénéficiaire. Vous avez des questions ? Contactez votre centre de collaboration PPI local.
continue reading

INFOclip – Comprendre l’assurance temporaire

10 août 2022

Vous savez à quel point l’assurance est importante pour vos clients – elle leur offre la tranquillité d’esprit en sachant que leurs obligations financières seront remplies en cas d’invalidité, de maladie ou même de décès. Mais connaissent-ils les nombreux avantages de l’assurance temporaire pour aujourd’hui et pour demain? Nous avons réalisé cette petite vidéo pour que vous puissiez la transmettre à vos clients. Elle traite de toutes les notions de base de l’assurance temporaire. C’est un excellent moyen d’amorcer une conversation avec vos clients sur l’assurance temporaire, qui permet non seulement de couvrir des dépenses à court terme liées notamment à un prêt hypothécaire, aux études d’un enfant ou au remplacement d’un revenu, mais qui constitue également une excellente sécurité pour le futur, lorsque les obligations financières se complexifient. Regardez cette vidéo, puis transmettez-la à vos clients pour amorcer ces conversations importantes! Vous pouvez également lire les articles Assurance temporaire – Ce dont votre client doit tenir compte au renouvellement et Solutions d’assurance pour aujourd’hui et demain, puis les transmettre à vos clients. Si vous avez des questions sur l’assurance temporaire, ou sur toute autre solution d’assurance vie, n’hésitez pas à communiquer avec le bureau de PPI de votre région.
continue reading

Équilibre entre le travail et la vie privée : Faire basculer l’échelle de mortalité

3 août 2022

Précédemment, dans ce blogue, il a été question de l’incidence du stress physique et émotionnel sur le cœur humain. Cette fois-ci, nous allons parler des raisons pour lesquelles le maintien d’un bon équilibre entre l’engagement envers notre travail et l’importance que nous accordons à notre vie privée est une affirmation de la vie et une nécessité pour sauver des vies. Reculons d’abord au début des années 1990, lorsque des chercheurs japonais ont commencé à étudier le phénomène de décès subits de personnes d’âge moyen apparemment en bonne santé, et à en rendre compte. Le terme inventé alors pour nommer la cause du décès dans ce groupe était « karoshi », qui signifie décès par surmenage. Le point commun entre ces personnes décédées, c’était de longues semaines de travail en continu, d’au moins 60 heures et bien souvent davantage. Ce qui était troublant, c’était que les causes de décès étaient souvent les mêmes : maladie cardiaque, accident vasculaire cérébral ou suicide (1). Plus récemment, peut-être en raison de la pandémie et d’un ensemble grandissant de connaissances de plus en plus difficile à ignorer, on a constaté un regain d’intérêt pour le fardeau et les conséquences d’une vie professionnelle excessive. Selon une publication conjointe de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l’Organisation internationale du Travail (OIT) parue en 2021, près de 400 000 personnes sont décédées des suites d’un accident vasculaire cérébral et près de 350 000 des suites d’une maladie cardiaque en raison de semaines de travail en continu de 55 heures et plus. Entre 2000 et 2016, ce chiffre a augmenté de 42 % dans le cas des maladies cardiaques, et de 19 % dans le cas des accidents vasculaires cérébraux (2). Ces groupes étaient composés à 72 % d’hommes, et la présence de ceux-ci étant plus importante au sein des travailleurs de 60 ans et plus. Des études connexes montrent que les troubles mentaux touchent les plus jeunes, surtout ceux dans la vingtaine (3). Que peut-on faire pour endiguer cette tendance inquiétante? Au Japon, une loi a été adoptée pour limiter le nombre d’heures supplémentaires mensuelles. Les critiques affirment que le seuil des heures supplémentaires autorisées est encore trop élevé et que la loi n’est pas rigoureusement appliquée. Au Canada, de plus en plus d’employeurs sont sensibles à l’équilibre entre le travail et la vie privée et croient qu’il est nécessaire au maintien d’une main-d’œuvre en santé. Il existe une école de pensée selon laquelle notre société est physiquement fatiguée, et une croyance sous-jacente selon laquelle la réussite professionnelle requiert que nous nous rendions à la limite de l’épuisement professionnel. L’accent est davantage mis sur la qualité du sommeil en tant que fondement d’une bonne santé. La promotion d’un bon sommeil continue de gagner du terrain, en plus de celle d’une bonne alimentation, de l’exercice physique et d’une intégration sociale positive (4). Il est clair que le travail acharné est plus satisfaisant lorsque l’on sait quand s’arrêter. Hunt, Ellen. Wired. Japan’s karoshi culture was a warning: we didn’t listen. co.uk. 6 février 2021. Organisation mondiale de la Santé. Les longues heures de travail augmentent la mortalité liée aux maladies cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux : OMS, OIT. who.int/fr/. 17 mai 2021. Takahashi, Mayasa. Sociomedical problems of overwork-related deaths and disorders in Japan. National Library of Medicine. 22 janvier 2019. Tollin, Lisa. Arianna Huffington shares the secret to her success: Sleep. com. 5 juin 2017.
continue reading

Ce que vous devez savoir sur les plateformes de médias sociaux

27 juillet 2022

En tant que conseiller prospère, vous souhaitez promouvoir votre entreprise en ligne et continuer d’assurer sa croissance – un choix des plus judicieux! Cependant, les plateformes de médias sociaux sont très nombreuses, et il peut être difficile de savoir laquelle vous convient le mieux, à vous et à votre entreprise. Bien qu’elles diffèrent légèrement les unes des autres, elles sont toutes d’excellents outils modernes de marketing et, si vous faites quelques recherches, vous pourrez déterminer laquelle (ou lesquelles!) répond le mieux à vos besoins. La LIMRA a publié une étude dans laquelle elle demandait à des personnes de la génération Y (également appelées les millénariaux) avec qui elles communiqueraient pour obtenir des conseils financiers. Son constat : plus de 90 % des personnes interrogées ont répondu qu’elles ne solliciteraient PAS de conseils financiers auprès des conseillers de leurs parents, car ils « ne sont pas pertinents » (1). Aïe! Mais qu’est-ce que cela signifie, être « pertinent »? Eh bien, si vous voulez attirer la prochaine génération de clients, vous devez aller là où elle se trouve : sur les médias sociaux. De même, lorsqu’on leur a demandé d’évaluer l’importance des plateformes de médias sociaux, les millénariaux et la génération X ont manifesté une nette préférence pour Facebook (no 1), LinkedIn (no 2) et YouTube (no 3) (2). Jetons maintenant un coup d’œil à quelques-unes des plateformes les plus populaires, notamment LinkedIn, Facebook, Instagram, Twitter et YouTube. LinkedIn est une plateforme de médias sociaux professionnelle interentreprises, ce qui signifie que vous avez plus de chances d’y trouver des clients, des collaborateurs et des partenaires d’affaires. Si vous voulez prendre contact avec d’autres professionnels de l’industrie ou des centres d’influence pendant vos séances de réseautage, LinkedIn peut être une excellente option. Les utilisateurs de cette plateforme ne s’en servent pas pour trouver un conseiller, mais bien pour en apprendre davantage sur leur secteur, établir de nouvelles relations professionnelles et trouver de nouvelles possibilités de carrière. YouTube est tout aussi formidable. C’est une plateforme unique, car il s’agit d’un moteur de recherche et non d’un réseau social. Vous pouvez donc l’utiliser pour faciliter la consultation de votre contenu durable (c’est-à-dire les renseignements qui demeureront pertinents longtemps), aujourd’hui comme demain. Il faut aussi mentionner que LinkedIn et YouTube sont des exemples de sites dont les capacités et les utilisateurs sont différents. Il est important pour les professionnels de la finance de déterminer quelles plateformes de médias sociaux conviennent le mieux à leur style personnel et à leur public cible. Il est également essentiel de comprendre que les évaluations dans les médias sociaux constituent une forme moderne de recommandation. Si votre entreprise se situe sur le marché grand public, les plateformes comme Facebook, Instagram et Twitter hébergent probablement déjà votre clientèle idéale. Alors, allez-y, commencez à tisser des liens. Quel est le message à retenir? Les clients potentiels font des recherches sur vous avant même de vous rencontrer. Vous devez donc avoir une présence en ligne afin d’être là où ils sont! De plus, étant donné que les clients à la recherche d’un conseiller financier sont de plus en plus jeunes, les médias sociaux sont rapidement devenus un outil de marketing et de communication important pour les professionnels de la finance. Nous avons passé en revue les cinq principales plateformes de médias sociaux, mais ce ne sont pas les seuls outils de marketing direct que vous pouvez utiliser pour promouvoir votre entreprise. En voici d’autres qui pourraient vous intéresser. Les balados gagnent en popularité. Les gens écoutent, regardent et diffusent de plus en plus. Leur conception exige un peu plus de temps, mais si vous êtes prêt à y consacrer des efforts, ils peuvent être un bon choix pour transmettre votre message. Les blogues et les bulletins électroniques ne sont pas disparus. Ces outils vous permettent de contrôler ce que votre public voit, d’analyser les données et de savoir combien de personnes ont vu et ouvert votre message ou passé du temps sur les contenus que vous avez publiés. Vous pouvez également y promouvoir votre entreprise et vos services plus efficacement auprès d’un public qui vous connaît, vous apprécie et vous fait confiance. Les webinaires et les séances de formation en ligne en direct sont très populaires. Les gens sont heureux de pouvoir y participer sans avoir à quitter leur domicile. Les événements virtuels vous permettent de cibler des personnes d’autres régions qui ne pourraient normalement pas participer en personne en raison de problèmes de déplacements, d’un manque de disponibilité, etc. Les groupes Facebook vous permettent d’entretenir votre relation avec votre communauté et d’échanger individuellement avec ses membres. Ils vous permettent également de bien cerner votre public cible afin de personnaliser votre message et de susciter l’engagement actif d’un plus grand nombre de vos clients idéaux. Vous connaissez probablement les centres d’influence comme les avocats, les comptables, les courtiers hypothécaires, etc. Mais saviez-vous que vous pouvez également trouver des centres d’influence et des influenceurs sur les plateformes de marketing modernes? Ce sont des personnes ayant un public semblable au vôtre, ou qui se compose de votre clientèle idéale. N’ayez pas peur de chercher au-delà des partenaires d’affaires habituels et assurez-vous de nouer des liens. Même s’il ne s’agit pas d’une plateforme de marketing à strictement parler, le bon vieux bouche-à-oreille n’a pas perdu de sa pertinence, et il est sans doute encore plus important aujourd’hui que par le passé. Dans un monde aussi saturé d’information, les gens se tournent vers leurs amis, leur famille et leurs connaissances en ligne pour trouver des entreprises, des services et des professionnels en qui ils peuvent avoir confiance. Ils se fient principalement à la preuve sociale. Les plateformes de marketing modernes font qu’il est plus facile de trouver et de participer à des rencontres et à des événements de réseautage. Les échanges en face à face demeurent primordiaux, et les plateformes de médias sociaux facilitent la recherche de ces événements afin de communiquer avec les clients actuels et potentiels et les influenceurs. Pour trouver d’autres articles qui pourront vous aider à renforcer votre présence sur les médias sociaux, lisez Les liens créés grâce au marketing direct, c’est bien plus que du réseautage social. Si vous avez des questions ou si vous avez besoin d’un coup de main pour établir votre stratégie de marketing, communiquez avec le centre de collaboration PPI de votre région. LIMRA.com LIMRA.com
continue reading

Croissance des économies

20 juillet 2022

La capacité de notre calculateur « croissance des économies » de l’épargne à comparer deux stratégies d’épargne peut être utile lors des discussions avec vos clients sur ce qu’ils doivent faire de leurs liquidités excédentaires.  Vos clients peuvent également l’utiliser pour voir l’impact d’une augmentation de leur épargne, même minime. Parcourez cet outil polyvalent ou partagez-le avec vos clients pour stimuler votre prochaine discussion sur les finances.
continue reading

Préservez les souvenirs de vos clients avec l’aide de STEP

13 juillet 2022

Les souvenirs de notre vie méritent d’être pris en considération tout autant que notre héritage financier. Avez-vous pris le temps de parler à vos clients de la façon dont ils peuvent protéger leurs comptes de médias sociaux et leurs biens numériques? La plupart des plateformes de médias sociaux comportent des modalités qui préservent la confidentialité de ces comptes pour des raisons de sécurité et qui rendent difficile, voire impossible, pour les membres de la famille de récupérer ces comptes après le décès de leurs proches. La bonne nouvelle, c’est que les fournisseurs de médias sociaux ont mis en place des outils qui permettent à vos clients de décider à l’avance comment ils souhaitent que leurs proches accèdent à ces comptes lorsqu’ils ne seront plus là. STEP (Society of Trust and Estate Practitioners) a simplifié le processus pour que votre client puisse sauvegarder et transmettre ses souvenirs aux générations futures en fournissant des guides utiles pour l’aider à mettre à jour les paramètres de ses comptes et à entamer des conversations avec sa famille et ses amis sur l’importance de préserver ces souvenirs numériques. Veillez à transmettre ces guides à vos clients : STEP : How to set up your digital accounts so that your loved ones can access them if you’re not able to (en anglais seulement) STEP : It’s good to talk (about your digital assets) (en anglais seulement) Pour en savoir plus sur les biens numériques, lisez notre précédent article : Protéger les biens numériques de votre client et regardez notre courte vidéo de la série SMART TALK : Les biens numériques, puis transmettez les versions adaptées aux clients avec vos clients. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec le bureau de PPI de votre région. Nous sommes là pour vous aider!
continue reading

INFOclip – Protection hypothécaire

6 juillet 2022

Votre client est-il propriétaire d’une maison? Détient-il une protection hypothécaire et pourrait-il continuer à rembourser son prêt hypothécaire si le revenu de son ménage diminuait considérablement? Pour de nombreux Canadiens, l’achat d’une maison est une étape importante de la vie qui apporte à la fois une joie immense et une grande responsabilité financière. Malheureusement, les événements imprévus de la vie, comme une invalidité, la maladie et même le décès d’un soutien financier, peuvent rendre le paiement d’un prêt hypothécaire beaucoup plus difficile, surtout si votre client n’a pas la protection nécessaire pour sécuriser le revenu de sa famille. Transmettez cette vidéo à vos clients pour leur montrer comment la souscription d’une assurance individuelle par l’intermédiaire d’un conseiller de confiance (comme vous!) peut leur offrir, à eux et à leur famille, la tranquillité d’esprit, ainsi que la protection et la souplesse dont ils ont besoin pour continuer à effectuer leurs paiements hypothécaires pendant les périodes difficiles.
continue reading

Les liens créés grâce au marketing direct, c’est bien plus que du réseautage social

29 juin 2022

Finies ces lettres modèles et ces séries d’appels à froid qui, avouons-le, grugeaient beaucoup de temps et n’arrivaient pas vraiment à attirer l’attention de vos clients. Les médias sociaux ont changé notre façon de nous promouvoir et de mener nos affaires, avec de meilleurs résultats et à un coût bien moindre. Alors, pourquoi se joindre à la fête des médias sociaux et apprendre à produire un effet en adoptant le marketing direct? Le marketing direct – De quoi s’agit-il et que pouvez-vous en tirer? L’un des types de marketing les plus importants, le marketing direct, utilise les outils des médias sociaux pour mobiliser et aiguillonner directement la personne avec laquelle vous communiquez de sorte à susciter une réponse immédiate. Le monde virtuel ou sociomédiatique est appelé à évoluer et à s’étendre continûment. Aussi, si vous ne profitez pas du marketing moderne, vous vous privez sans doute d’un moyen rapide, économique et efficace d’atteindre vos clients, de nouer des relations, d’instaurer la confiance et de faire fructifier votre entreprise – à raison de quelques clics sur vos médias sociaux. Les avantages du marketing direct Quels sont donc certains des avantages de ce type de marketing? Haussez la notoriété de votre marque. Si vous avez une entreprise, vous avez une marque. Si vous êtes un conseiller indépendant, c’est VOUS qui êtes votre marque. Rappelez-vous que votre marque ne se résume pas à un logo, à des touches de couleurs et à une grande affiche sur un bâtiment. C’est vous qui en êtes le visage. Humanisez votre marque ou votre secteur d’activité. Certains clients hésitent à travailler avec de grandes entreprises, mais le marketing moderne vous permet d’humaniser votre marque et de tisser un lien humain. Faites la promotion de votre contenu. Le marketing direct vous permet de promouvoir du contenu qui peut s’avérer extrêmement efficace pour commercialiser votre entreprise et réaliser des ventes. Il vous permet de diffuser votre message, de joindre de nouvelles personnes, de parler à vos clients actuels, de faire connaître votre valeur et de promouvoir les services que vous fournissez. Mobilisez votre public. Ce marketing vous permet de dialoguer avec vos clients ou votre public, ce qui peut renforcer les relations et la confiance. Apprenez à connaître vos clients. Le marketing direct peut également vous aider à mieux connaître vos clients afin de comprendre plus finement leurs besoins, leurs désirs, leurs centres d’intérêt, leurs craintes, leurs objectifs, puis de leur offrir exactement ce qu’ils recherchent et de bâtir ainsi une clientèle satisfaite. Ciblez votre publicité. Ce marketing facilite la publicité ciblée. Vous pouvez pousser la précision jusqu’à viser des domaines, des centres d’intérêt, des données démographiques et des secteurs d’activité particuliers, entre autres. Et à quoi vous sert la publicité directe? À augmenter vos ventes! Imposez-vous comme leader d’opinion. Le marketing direct vous permet d’imposer votre marque en tant que maître à penser. Aussi, il vous aide à vous distinguer comme personne innovante, garante d’un niveau de service supérieur à celui de ses concurrents, et même spécialisée auprès de certaines clientèles, le tout servant à instaurer la confiance. Imposez-vous à leur esprit. Un autre avantage, c’est de s’imprimer dans leurs pensées. Vous voulez être la première personne à qui votre client pense lorsque ses amis sur les médias sociaux lui demandent des recommandations pour leur planification financière. Forgez des partenariats avec des influenceurs pour accroître votre auditoire. Le marketing direct vous permet de vous associer à des partenaires influenceurs et d’élargir votre public. Ce pourrait être une personne de votre secteur qui mène déjà l’opinion, qui a fidélisé un large public et qui exerce beaucoup d’emprise. Pour les conseillers, il peut s’agir d’avocats, de comptables, de partenaires de recommandation, de courtiers hypothécaires, et ainsi de suite. Songez aux personnes qui ont un public semblable au vôtre, qui peuvent aider vos adeptes comme vous pouvez aider les leurs. Multipliez vos visiteurs sur le Web. Le marketing direct peut vous aider à hausser l’achalandage de votre site Web, surtout si vous vos pages ou votre blogue proposent régulièrement du contenu nouveau et intéressant. Stimulez vos ventes et générez de nouvelles pistes. Comme autre avantage, et non le moindre, le marketing direct peut vous ouvrir des pistes de vente. Voilà une façon de générer des clients potentiels avec authenticité et confiance, et de forger des relations véritables à long terme. Le marketing direct d’aujourd’hui consiste à fournir de la valeur et à créer des relations, à parfaire des liens de connaissance, d’appréciation et de confiance qui peuvent transformer un client potentiel en un client important (et même en un adepte!). Après tout, les médias sociaux sont là pour de bon, alors assurez-vous d’ÊTRE PRÉSENTS là où sont vos clients afin de pouvoir continuer à mobiliser votre public, à établir la confiance et à fournir de la valeur. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le marketing direct et la façon d’optimiser vos affaires grâce à cet outil de commercialisation moderne, veuillez communiquer avec le bureau de PPI de votre région.
continue reading

Articles récents

L’évolution du monde des traitements de la santé mentale

29 septembre 2022

Il ne s’agit ni d’une approbation ni d’un conseil sur le traitement de la santé mentale. Il va sans dire qu’une bonne santé mentale est essentielle à la santé et au bien-être. En sélection des risques, une déclaration d’antécédents confirmés ou même suspectés de dépression ou d’affections connexes suscite une attention particulière, et les possibilités d’assurance peuvent aller de taux standard à des surprimes, voire à l’absence de toute offre, lorsque le risque est jugé trop élevé pour être accepté. Les traitements de la dépression, des troubles bipolaires, de la schizophrénie ou d’autres affections du spectre de la santé mentale, ne cessent d’évoluer. L’utilisation de substances psychédéliques dans le cadre d’un traitement constitue une nouvelle approche, mais les substances naturelles qui induisent un état hallucinatoire existent depuis des millénaires. On pense notamment au cannabis, maintenant légal au Canada, au pavot à opium et à l’ayahuasca par exemple, cette dernière étant le produit de l’infusion d’une vigne ou d’un arbuste particulier que l’on trouve couramment en Amérique du Sud (1). Le premier hallucinogène synthétique, le diéthylamide de l’acide lysergique (LSD), a été créé en 1938. Initialement considéré comme un médicament contre la douleur, ses propriétés hallucinatoires ont été découvertes quelques années plus tard (2). Il existe une école de pensée selon laquelle cette catégorie de substances présenterait un risque de dépendance moins important que celui observé chez les consommateurs de tabac et même d’alcool, ce qui justifierait la poursuite d’études visant à en faire une ressource thérapeutique légitime. L’utilisation des psychédéliques, illégale dans la plupart des pays, a longtemps été limitée à des fins récréatives, voire de renouveau spirituel. L’émergence de cette classe de drogues pour traiter ou même améliorer une santé mentale déjà bonne est un domaine qui reste à explorer. Une meilleure compréhension des aspects multifactoriels de la santé mentale et de l’impact de ces drogues sur notre cerveau continue de mettre en lumière des aspects où l’incompréhension et l’ignorance prédominaient auparavant. Prenons l’exemple d’une étude portant sur 19 patients souffrant de dépression résistante au traitement. Au moyen de l’IRM fonctionnelle (IRMf) permettant de visualiser le cerveau, une diminution des symptômes dépressifs a été observée chez tous les patients après une semaine et chez près de la moitié d’entre eux après cinq semaines de consommation de psilocybine (« champignons magiques »). L’IRMf a montré une diminution du flux sanguin cérébral dans les zones du cerveau où une réduction du flux est corrélée à une diminution des symptômes dépressifs (3). Éventuellement, dans un monde où la compréhension et la déstigmatisation des maladies mentales ne cessent de croître, ces agents hallucinogènes pourraient devenir des traitements de santé mentale reconnus. Restez à l’affût pour en savoir plus. Wikipedia. Ayahuasca. Wikipedia.org. History.com Editors. LSD. History.com. 21 août 2018. Carhart-Harris et all. Psilocybin for treatment-resistant depression: fMRI-measured brain mechanisms. National Library of Medicine. 13 octobre 2017.
continue reading

INFOclip – Protection de votre patrimoine

21 septembre 2022

Au cours de leur vie, vos clients ont travaillé et ont réussi à accumuler un patrimoine composé d’épargne enregistrée et non enregistrée, de biens immobiliers et peut-être même d’une entreprise. À leur décès, ils souhaitent en transmettre la plus grande partie possible à leurs proches ou à un organisme de bienfaisance de leur choix. C’est tout à leur honneur. Toutefois, dans les faits, si vos clients ne planifient pas correctement leur succession, le gouvernement pourrait mettre la main sur une grande partie de leur patrimoine sous forme d’impôts ou celui-ci pourrait être partagé entre les héritiers d’une manière contraire à leurs souhaits. Alors, que faire pour que leur patrimoine soit partagé selon ce qu’ils avaient prévu? C’est là qu’une bonne planification successorale se révèle essentielle. Regardez cette vidéo, puis partagez-la avec vos clients afin de leur montrer l’importance d’une bonne planification successorale avec un conseiller de confiance, c’est-à-dire vous! Sur le même sujet, lisez et faites connaître l’article intitulé Protection du patrimoine de votre client. Si vous avez des questions sur la planification successorale, n’hésitez pas à communiquer avec le centre de collaboration PPI de votre région.
continue reading

Plus d'articles

Flux de trésorerie

14 septembre 2022

Avez-vous des clients qui auraient besoin d’un peu d’aide pour établir un budget familial complet ? Recommandez le calculateur de flux de trésorerie !
continue reading

Les oublis sains : choses à retenir

7 septembre 2022

Les tarificateurs constatent un nombre sans précédent de cas de déclin cognitif suspecté ou confirmé, un résultat inévitable du vieillissement de notre population. Si le déclin cognitif peut se manifester par la dégradation ou la perte d’un certain nombre de fonctions comme l’apprentissage, le langage ou les capacités d’attention complexes, la perte apparente de la mémoire constitue la plainte la plus courante. Même dans les cas où la perte de mémoire n’a pas eu d’incidence importante sur la vie quotidienne, un doute de trouble neurocognitif léger (TNL) suffit pour que la proposition d’assurance soit rejetée. Mais qu’en est-il de l’aspect négatif de la mémoire, notamment que nous pouvons nous souvenir de trop de choses ou utiliser notre mémoire d’une manière qui n’est pas saine? Comment cela fonctionne-t-il et existe-t-il un nom pour cette affection? Voyons la question de plus près. Tout d’abord, un petit mot sur la mécanique du cerveau. Le cerveau humain nous permet de conserver des souvenirs dans l’hippocampe, situé dans le lobe temporal médian. Considérez-le comme le disque dur pour votre bloc mémoire. Le cortex frontal de notre cerveau nous permet d’accéder à ces souvenirs. Il s’agit de la commande « Ouvrir »; un peu comme lorsque nous accédons à un document enregistré sur le disque dur de notre ordinateur. Ces zones du cerveau permettent non seulement de retrouver les souvenirs, mais aussi de les cultiver en les taillant, les enlevant et les reproduisant. De la même manière qu’un jardinier procède pour cultiver des fleurs ou des légumes sains. Un exemple d’élagage et de reproduction pourrait être une information dans notre mémoire qui est effacée et remplacée, puis reproduite au moyen d’une information plus raisonnable ou utile. C’est le mécanisme qui permet de construire un esprit logique. Un exemple de mémoire malsaine est le trouble de stress post-traumatique (TSPT). Dans le cas du TSPT, l’incapacité d’oublier après un événement traumatique crée un déséquilibre entre la mémoire et l’oubli. Il en résulte des rappels chroniques et souvent quotidiens du traumatisme qui se manifestent par des pensées intrusives et une incapacité à dormir. Ils peuvent être déclenchés par des choses comme des bruits forts. Une gêne mineure pour la plupart des gens devient un rappel dévastateur et régulier du traumatisme pour les personnes souffrant du TSPT. Plus récemment et plus près de nous, la pandémie de COVID-19 a été un événement traumatisant pour la plupart d’entre nous. Elle permet d’observer la façon dont nous nous souvenons des faits concernant le virus, le coût en vies humaines et en familles dans le monde entier et les efforts nécessaires pour surmonter les défis d’une pandémie. C’est l’aspect positif de la mémoire. L’oubli sain est le lâcher-prise des peurs que nous avons accumulées au cours des deux dernières années. Dans un essai rédigé à l’occasion du deuxième anniversaire de la pandémie, le Dr Scott Small, neuroscientifique, écrit qu’un certain degré d’oubli émotionnel nous permet de vivre cette période et d’aller de l’avant (1). La plupart des gens savent bien gérer ce qu’il faut oublier et le moment d’oublier. L’essai est aussi un rappel à mieux comprendre et à aider ceux qui ne peuvent pas toujours oublier ce qu’il vaut mieux oublier. Que devez-vous retenir en tant que conseiller? La connaissance, l’intuition et la compréhension permettent de prendre des décisions en matière de sélection des risques mieux informées. Small, Scott. We Will Forget Much of the Pandemic. That’s a Good Thing(en anglais seulement). Le New York Times. 9 mars 2022.
continue reading

Mois national de sensibilisation à l’assurance vie

31 août 2022

Saviez-vous que septembre est le mois national de sensibilisation à l’assurance vie? C’est le moment idéal pour communiquer avec vos clients actuels et potentiels afin d’évaluer leur couverture d’assurance et déterminer si elle répond toujours à leurs besoins. Un bon point de départ consiste à évaluer la situation actuelle de vos clients. Les besoins de vos clients évoluent au cours de leur vie. Voici quelques questions que vous pouvez poser : Quels changements sont survenus dans votre vie depuis que vous avez souscrit cette assurance, ou depuis notre dernière révision? Renseignez-vous sur les prêts hypothécaires, les nouveaux prêts, les changements touchant l’emploi ou les revenus, les fonds d’éducation, les régimes de retraite et toute autre obligation financière afin de vous assurer que vos clients disposent de la couverture appropriée. La nature de vos besoins a-t-elle changé? Le montant d’assurance dont un client a besoin peut être semblable à celui qu’il possède déjà, mais ses obligations peuvent être passées de temporaires à permanentes. Par conséquent, une modification de la couverture pourrait être pertinente. Avez-vous effectué une planification testamentaire? Quels sont vos espoirs et vos rêves à l’égard de vos héritiers? Les besoins d’assurance peuvent être liés à la distribution du patrimoine. Quels que soient les besoins de vos clients en matière d’assurance vie, plusieurs choix s’offrent à eux. Tandis que le froid s’installe et que nous nous préparons pour les longs mois d’hiver, prenez le temps de discuter avec vos clients et de vous assurer qu’ils détiennent la couverture appropriée pour leurs besoins actuels et futurs. À l’occasion du mois national de sensibilisation à l’assurance vie, partagez l’article destiné aux clients afin d’inviter vos clients actuels et potentiels à se poser les bonnes questions. Si vous cherchez du contenu traitant de sujets semblables, lisez et transmettez les articles suivants : Solutions d’assurance pour aujourd’hui et demain et Assurance temporaire – Ce dont votre client doit tenir compte au renouvellement. De plus, l’excellent outil Explorez vos options d’assurance vie de PPI peut aider vos clients à comprendre les différents types d’assurance et à choisir ce qui leur convient le mieux.
continue reading

L’inflation, les taux d’intérêt et les placements de vos clients

24 août 2022

Ces derniers temps, nous avons tous remarqué que notre solde bancaire était moins élevé qu’à l’habitude. Entre le coût de l’essence et de l’épicerie et le coût de la vie en général, il est indéniable que tout est beaucoup plus cher. Vos clients voudront peut-être savoir pourquoi. Bien que l’« inflation » représente la réponse courte, nous creuserons un peu plus le sujet afin de comprendre les raisons pour lesquelles l’inflation a lieu et son incidence sur les taux d’intérêt et les placements de vos clients. Taux d’intérêt et inflation L’inflation se définit comme l’augmentation générale et progressive des prix des biens et des services dans une économie. Lorsque les prix augmentent, chaque unité monétaire permet d’acheter moins de biens et de services. La politique monétaire vise à stabiliser le taux d’inflation au sein d’une économie en contrôlant la quantité d’argent injecté dans le système économique et la fixation des taux. Lorsque les taux d’intérêt sont bas, l’argent est bon marché. Les particuliers emprunteront davantage pour dépenser et investir, tandis que les entreprises le feront afin d’investir dans la croissance de leurs activités, de restructurer leurs dettes actuelles et de racheter des actions. En fait, un rachat d’actions peut entraîner l’augmentation du prix de ces dernières. Quand l’argent est bon marché, les sociétés bien établies empruntent pour racheter leurs propres actions sur le marché libre. De ce fait, elles réduisent le nombre d’actions disponibles et augmentent la valeur de chaque action restante, mais la capitalisation boursière reste la même. Par contre, lorsque les taux d’intérêt sont élevés, les particuliers empruntent moins et épargnent davantage. Les entreprises font de même et investissent moins dans la croissance de leurs activités. C’est pourquoi des taux d’intérêt faibles stimulent l’économie et la croissance, tandis que des taux d’intérêt élevés étouffent la croissance et stabilisent (ou contractent) l’économie. Vous vous demandez peut-être pourquoi les taux d’intérêt augmentent s’ils favorisent la croissance lorsqu’ils sont bas. La réponse? L’inflation. Plus l’argent est bon marché, plus il y en a en circulation, ce qui se traduit par une réduction du pouvoir d’achat. Plus il y a d’argent dans une économie, moins cet argent a de valeur. Si nous maintenons des taux d’intérêt faibles pour stimuler l’économie, nous pouvons perdre le contrôle sur l’inflation. Si nous maintenons des taux élevés pour freiner l’inflation, nous étouffons la croissance. Il s’agit d’un équilibre délicat et d’une bataille constante entre les taux d’intérêt et l’inflation. Voici un exemple : si un taux d’intérêt est, par exemple, de 5 %, mais que l’inflation est de 3 %, le taux d’intérêt réel n’est que de 2 % (5-3=2). Le taux réel cherche à rationaliser le coût de l’argent et la hausse des prix. Voyons les choses sous un autre angle : supposons qu’avec 100 $, vous pouvez acheter 100 pommes à votre client. Supposons maintenant qu’il n’y a aucune inflation et que votre client a investi les 100 $ à un taux d’intérêt de 5 % pendant un an. À la fin de l’année, les 100 $ sont devenus 105 $, et votre client a maintenant la capacité d’acheter 105 pommes plutôt que 100. Examinons maintenant la même situation, mais supposons que le prix des pommes subit une inflation de 5 %. Les 100 $ investis à 5 % pendant un an donneront toujours 105 $ à la fin de l’année. Mais si le prix des pommes a augmenté de 5 %, donc de 1,00 $ à 1,05 $, votre client pourra acheter seulement 100 pommes. L’argent en tant que tel a connu une croissance de 5 % (de 100 à 105), mais votre client ne peut pas acheter plus de pommes à la fin de l’année, car leur prix a également augmenté. Nous pouvons ainsi constater que l’inflation réduit le pouvoir d’achat. Ainsi, l’objectif de la banque centrale, par l’intermédiaire de la politique monétaire et budgétaire, est de viser un taux réel qui favorise la croissance tout en maintenant l’inflation sous contrôle. Que signifie l’inflation pour le marché boursier? D’une manière générale, le marché boursier peut être divisé en deux catégories : valeur et croissance. Les actions de croissance sont généralement celles de nouvelles entreprises à croissance rapide qui ne sont peut-être pas encore rentables. Ces entreprises ont besoin de liquidités pour se développer, mais il devient plus difficile d’en obtenir lorsque le coût d’emprunt augmente. Une action de valeur est une action d’une entreprise dont les flux de trésorerie actuels sont importants et qui n’emprunte pas dans le but de se développer autant qu’une société en croissance. Lorsque l’on calcule la valeur d’une action au moyen de la méthode des flux de trésorerie actualisés (en période d’augmentation des taux), les actions de croissance sont davantage touchées que les actions de valeur. C’est pourquoi les actions technologiques et de croissance se sont effondrées ces derniers mois (du T4 2021 au T1 2022), et les actions de valeur comme les entreprises d’énergie, d’infrastructures et d’assurance et les banques ont remonté la pente. De plus, les banques et les compagnies d’assurance bénéficient de l’augmentation de la marge de taux d’intérêt – l’écart entre ce qu’elles paient pour les dépôts et ce qu’elles gagnent en les investissant. Avec la hausse des taux, cet écart pourrait augmenter, en théorie. Que signifie l’inflation pour le marché obligataire? Encore une fois, de façon générale, l’inflation peut avoir une incidence négative sur les obligations et les autres placements à revenu fixe. La méthode pour évaluer la valeur d’une obligation (semblable à celle des flux de trésorerie actualisés discutée précédemment) consiste à actualiser les flux de trésorerie au taux en vigueur. Lorsque les taux augmentent, le prix des obligations diminue. Il existe donc une relation inverse entre le prix d’une obligation et son rendement. Une autre façon de voir les choses : quand les taux d’intérêt augmentent, les paiements d’intérêt provenant de titres à revenu fixe sont moins concurrentiels que les nouvelles obligations au taux plus élevé, de sorte que le prix des obligations existantes au taux précédent, moins élevé, diminue. Lorsque l’inflation augmente, les taux doivent aussi augmenter. Lorsque les taux augmentent, les obligations existantes perdent de la valeur. Gardez à l’esprit que les renseignements contenus dans le présent article sont abordés d’un point de vue théorique. De nombreuses variables entrent en jeu, et les titres ne se comportent pas tous de la même façon. L’objectif consiste à illustrer des concepts dans un vase clos, et non à recommander un titre ou une catégorie d’actif en particulier ni de garantir le rendement ou le comportement d’une catégorie d’actif ou d’un titre dans une économie ou un marché donné. Comme toujours, le meilleur conseil est de bâtir un portefeuille hautement diversifié en fonction de la tolérance au risque et de l’horizon de placement de votre client afin de l’aider à obtenir le rendement souhaité. En demandant l’avis d’un conseiller, les épargnants peuvent explorer et gérer les effets des hauts et des bas du marché, qu’il s’agisse d’une hausse de l’inflation, de conflits politiques, de guerres, de sanctions, etc., et se concentrer sur leurs objectifs financiers. Vous avez des questions ? Contactez votre centre de collaboration PPI local.
continue reading

Profiter des histoires des autres : c’est celle de Bett

17 août 2022

Tout le monde aime les histoires qui se terminent bien, même si elles comportent des tragédies et des disputes familiales. Mais qu’une histoire se termine bien ou non, quand un être cher décède, cela a assurément une incidence sur les relations familiales. C’est vrai dans les films, comme dans la vraie vie. Vous jouez un rôle essentiel pour encourager vos clients à élaborer un plan successoral judicieux pour atténuer les conséquences négatives (au lieu de les accroître) de leur décès sur les relations familiales. Il vous faudra sans cesse insister sur l’importance d’une planification successorale adéquate. Partagez l’histoire de Bett avec vos clients pour les aider à comprendre et à se souvenir de l’importance de documenter et de communiquer leurs dernières intentions. Pour obtenir plus de renseignements sur la planification successorale et la documentation de vos dernières intentions, regardez notre courte vidéo de La série SMART TALK : Planification et rédaction d’un testament et lisez notre précédent article La contestation du bénéficiaire. Vous avez des questions ? Contactez votre centre de collaboration PPI local.
continue reading